Silence sur la culture et l'environnement

Après un mois de campagne électorale, les thèmes de la culture et de l'environnement apparaissent comme les parents pauvres, ayant occupé respectivement 1,41 % et 0,76 % de l'espace médiatique.

C'est ce qui ressort d'un rapport cumulatif hebdomadaire d'Influence Communication sur la couverture électorale du 6 novembre au 4 décembre.

On se souvient que la culture et l'environnement avaient été des enjeux importants de la campagne électorale fédérale d'octobre.

Le thème de l'économie a complètement dominé la couverture de la campagne, avec un espace médiatique de 24,5 %, suivi des controverses en tous genres, à 21,8 %. Les sondages ont occupé 9,4 % de l'espace médiatique, la santé 6,88 %, l'unité nationale et les relations intergouvernementales 5,29 %, le développement régional 3,1 %, l'éducation 2,25 % et la famille 2,19 %.

En ce qui concerne les enjeux, la question des états financiers de la Caisse de dépôt a occupé, à elle seule, 9,61 % de la couverture.

Par ailleurs, le premier ministre Jean Charest domine toujours l'espace occupé par les chefs, avec 41,7 %, suivi de Pauline Marois (28,7 %) et de Mario Dumont (26,4 %). Comme c'était le cas dans les deux dernières semaines, Mario Dumont arrive deuxième dans les médias de la région de Québec, avec 32,17 %, derrière Jean Charest (38,7 %) mais devant Pauline Marois (27,2 %).

À voir en vidéo