Crise politique à Ottawa - Les conservateurs lancent des appels au peuple... et aux bailleurs de fonds

Le premier ministre Stephen Harper pourra-t-il conserver le pouvoir?
Photo: Agence Reuters Le premier ministre Stephen Harper pourra-t-il conserver le pouvoir?

Ottawa — Le Parti conservateur a été saisi par un sentiment d'urgence au cours du week-end. Alors que la possibilité d'être renversé à la Chambre des communes à peine deux mois après l'élection générale devient de plus en plus réelle, le parti encore au pouvoir a lancé un appel au peuple, un appel à ses bailleurs de fonds et a procédé à quelques nominations.

Ainsi, au cours du week-end, le grand argentier du Parti conservateur, Irwin Gerstein, a lancé un appel pour recevoir des «dons urgents de 200 ou 100 $» pour éviter, à ses dires, que l'opposition n'usurpe le pouvoir. «Pendant que vous lisez cette lettre, les libéraux tiennent des négociations secrètes avec les socialistes du NPD et les séparatistes du Bloc québécois pour renverser la volonté des électeurs canadiens et prendre le pouvoir», écrit M. Gerstein, qui préside le Fonds conservateur. «Nous devons nous assurer qu'ils n'y arriveront pas.»

Ce genre d'appel fait suite à l'exhortation faite par le chef de cabinet de Stephen Harper, Guy Giorno, d'inonder les ondes au cours du week-end avec le message conservateur. M. Giorno a fait parvenir tard vendredi une note de service à tous les députés et sénateurs conservateurs indiquant qu'un «effort concerté de communication de la part de tous les membres du Parti conservateur et de ses militants peut encore faire changer le débat de sa trajectoire d'ici le vote».

Il a donc fourni des scripts à respecter lorsqu'on appelle les tribunes téléphoniques ainsi que des lettres d'opinion à soumettre aux journaux locaux.

«Il est absolument essentiel, écrit-il plus loin, que nous utilisions tous les outils et les médias à notre disposition pour faire comprendre aux Canadiens l'opportunisme politique crasse» de l'opposition.

M. Giorno écrit que «bien que nous croyions qu'une telle coalition constituerait un affront démocratique au désir de la population qui nous a octroyé un mandat renforcé le 14 octobre, nous n'en devons pas moins prendre cette menace très au sérieux.» Il conclut que le parti est «prêt à retourner en élection sur cette question. Le Parti conservateur est en très grande alerte pour se remettre en mode électoral».

Enfin, notons que le ministre de la Justice, Rob Nicholson, a procédé à des nominations de juges vendredi en fin de journée. Elaine Adair a été nommée en Colombie-Britannique et Elizabeth Jollimore, en Nouvelle-Écosse.

***

Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo