En bref - Grand Prix: une offre déposée

Une offre a été déposée à Bernie Ecclestone afin de tenter de garder le Grand Prix du Canada de Formule 1 à Montréal.

Le premier ministre libéral, Jean Charest, a cependant indiqué que l'approche du gouvernement du Québec était toujours la même dans ce dossier, et qu'elle était axée sur la rentabilité. «Si on accepte d'investir des fonds publics dans un projet comme le Grand Prix, c'est parce que ce sera une bonne chose sur le plan économique, a précisé le premier ministre. Il faut que ce soit rentable.» Il a indiqué que le gouvernement fera un effort important avec Ottawa et Montréal parce que la course a un impact sur l'ensemble de l'économie de la métropole. Le ministre du Développement économique, Raymond Bachand, a ajouté que les discussions se poursuivaient avec Ecclestone. Il a confirmé qu'il y avait une offre sur la table, spécifiant toutefois que le grand manitou de la F1 était intransigeant. «Nous, on connaît les revenus qu'on fait, et il y a une limite à l'offre qu'on va mettre sur la table», a-t-il admis, précisant que d'ici une semaine, le dossier serait réglé.