L'Ontario dépose un projet de loi qui permettrait de vendre Hydro One

Toronto — Le gouvernement ontarien a déposé hier un projet de loi qui lui permettrait de surseoir à un récent jugement de la cour et de privatiser, s'il le voulait, la société Hydro One, évaluée à 5,5 milliards.

Les amendements à la Loi de l'électricité prévoient aussi des garanties améliorées à l'intention des consommateurs. «Le récent jugement de la Cour supérieure signifiait, concrètement, que la province ne pouvait vendre ses propres actifs. Notre position est que nous en avons le pouvoir, aussi nous en appelons de la décision de la cour», a déclaré le ministre de l'Énergie, Chris Stockwell. Le projet de loi déposé hier «autorise le gouvernement à déterminer l'avenir d'Hydro One», a-t-il dit. Cela ne signifie pas pour autant que le gouvernement privatisera nécessairement ce service public, mais il lui sera possible de le faire. Le ministre Stockwell a tenu récemment des audiences publiques sur l'avenir du service et a fait savoir que le gouvernement retiendrait les meilleures suggestions.