En bref - Manque de vision et de courage

Ottawa — Un nouveau sondage réalisé pour le compte de l'Association médicale canadienne (AMC) révèle que les Canadiens croient que les politiciens évitent les soins de santé pendant la campagne électorale en cours parce qu'ils n'ont ni la vision ni le courage nécessaires pour s'attaquer aux questions difficiles.

Le sondage réalisé par Ipsos Reid pour le compte de l'AMC révèle que 41 % des répondants croient que les dirigeants du Canada n'ont pas la vision nécessaire pour régler un problème aussi complexe; 30 % pensent qu'ils ont peur de s'attaquer à un enjeu aussi délicat que les soins de santé. Le sondage laisse aussi croire que 74 % des Canadiens trouvent que les politiciens fédéraux ne parlent pas suffisamment de l'avenir des soins de santé au cours de la campagne électorale. Il y a à peu près autant de répondants qui considèrent l'économie (32 %) et les soins de santé (31 %) comme l'enjeu le plus crucial. Le sondage a été réalisé sur Internet auprès de 1026 Canadiens entre les 24 et 26 septembre. Cet échantillon produit une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20.