En bref - La CSQ dénonce

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) dénonce l'absence du Parti conservateur à une rencontre avec ses délégués où les partis étaient invités à présenter leur plate-forme. «Le Parti conservateur est peureux, impoli et méprisant envers les 160 000 membres de la CSQ.

Il n'a même pas daigné accuser réception de notre demande de participer à une rencontre pour expliquer son programme électoral, alors que les autres partis l'ont fait», a déploré le président de la CSQ, Réjean Parent. Des représentants des quatre autres partis ont rencontré cette semaine 300 délégués du syndicat. Contrairement à la FTQ qui a accordé son appui au Bloc québécois et à la CSN qui a appelé ses membres à battre les conservateurs, la CSQ n'a pas lancé de mot d'ordre à ses membres. Elle a néanmoins énuméré ses priorités «incontournables», notamment les transferts fédéraux pour l'enseignement supérieur, le financement public de la santé, le droit à l'avortement, les subventions en culture, l'accessibilité à l'assurance-emploi ou encore le protocole de Kyoto.