Sondage - Les libéraux de Stéphane Dion reculent

Ottawa — Un nouveau sondage suggère que les libéraux continuent de perdre du terrain dans les intentions de vote des Canadiens, alors que les conservateurs maintiennent leur avance de 13 points de pourcentage.

Le sondage La Presse canadienne-Harris-Décima, réalisé avant le débat des chefs en français mercredi, semble indiquer que les conservateurs récolteraient 36 % des appuis au pays, tandis que les libéraux ont perdu trois points en deux jours, à 23 %. Le Nouveau Parti démocratique (NPD) s'est haussé à 18 % et le Parti vert a gagné un point, à 12 % des intentions de vote.

Les changements dans les intentions de vote se situent toutefois dans la marge d'erreur du sondage, qui est de 2,8 points de pourcentage.

Au Québec, le Bloc québécois perd quelques points mais conserve la position de tête, récoltant 37 % des intentions de vote, une avance de 10 points sur les conservateurs, à 27 %. Le Parti libéral accuse lui aussi 10 points de retard, avec 17 %, suivi du NPD avec 11 % et du Parti vert avec 6 %. La marge d'erreur du sondage au Québec est de 5,6 points de pourcentage.

Dans le reste du pays, le sondage semble indiquer que, si les élections s'étaient tenues en début de semaine, le Parti libéral se serait classé au premier rang dans les provinces atlantiques, tandis que le Parti conservateur aurait pris la tête en Ontario et en Colombie-Britannique, où les libéraux se classent même troisièmes derrière le NPD.

Le sondage a été réalisé auprès de 1267 personnes entre dimanche et mercredi soir; la marge d'erreur est de 2,8 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Les détails du sondage sont disponibles sur le site Internet www.harrisdecima.com.