Une députée de Charest milite pour les conservateurs

Québec — Fait rarissime, une députée libérale de l'Assemblée nationale appuie ouvertement un candidat conservateur. Élue dans Soulanges en 2003 et réélue en 2007, Lucie Charlebois a décidé de prendre parti pour l'ancien sénateur conservateur Michael Fortier, candidat dans la circonscription fédérale de Vaudreuil-Soulanges.

Depuis le début de la campagne, Mme Charlebois s'était faite discrète. Mais vendredi, lors du passage de Stephen Harper à l'Île-Perrot, elle s'est présentée au rassemblement du PC et a donné une entrevue à un journal local, Première édition. L'appui en a surpris plusieurs, même au sein des rangs conservateurs, où l'on a parlé d'un «gros changement» de sa part. «Je ne m'étais pas prononcée. J'ai laissé le temps aller. Mais plus la campagne avançait, plus la question m'était posée. Le caucus nous a accordé cette liberté d'action», a-t-elle dit hier.

Selon elle, M. Fortier, est «un homme déterminé, le gars qui a le dynamisme nécessaire pour faire cheminer les dossiers», notamment celui de la réouverture du Canal Soulanges. «Il sera plus efficace que quelqu'un qui va être éternellement à l'opposition», ajoute-t-elle, évoquant la députée bloquiste Meili Faille.

Le voisin de circonscription de Mme Charlebois, Yvon Marcoux (élu du PLQ dans Vaudreuil), a choisi d'être officiellement neutre. Mais sur le terrain, des sources fiables indiquent que des travailleurs du PLQ donnent un coup de main à M. Fortier. Ce dernier est le frère de l'ancienne ministre libérale Margaret F. Delisle, qui avait d'ailleurs promis de venir l'épauler. Aux yeux du gouvernement Charest, M. Fortier est vu comme un «conservateur libéral», une espèce rare. Contrairement aux «conservateurs adéquistes», ces gens qui sont appuyés par les adéquistes ou qui militent carrément à l'ADQ, tel Claude Carignan, candidat du PC dans Rivière-des-Mille-îles. Dans un éventuel gouvernement Harper de l'après-14 octobre, la présence de ministres sympathiques au gouvernement du PLQ à Québec est crucial, entend-on. «D'où l'appui de Mme Charlebois à Fortier», selon une source.
4 commentaires
  • Charles-O Roy - Inscrit 23 septembre 2008 09 h 14

    Fortier, Delisle et Breault

    Michael Fortier qui, la main sur le coeur, promettait de tout faire pour récupérer les dizaines de millions de dollards des commandites, pendant que le bureau d'avocats de son beau frère (mari de Mme Delisle)assurait la défence de Jean Breault. Au fait, combien d'argent a récupéré Fortier à ce jour??
    http://www.canott.blogspot.com/

  • Fernand Trudel - Inscrit 23 septembre 2008 11 h 25

    Les couteaux volent bas au bloc

    Jean Brault est un ami de Claude Blanchette, le mari de Pauline Marois. Jean-Claude Pantanoli était dans l'entourage de Duceppe alors qu'il venait d'être libéré de prison pour trafic d'influence. Alors ne tirez pas des cailloux dans uyne cage de verre Monsieur Roy.

    Et puis Daniel Turp a participé avec Louise Harel et les gens de Québec solidaire à verser la caution D'Adil Charkaoui, ce terroriste marocain soupconné d'être dans le groupe d'Al Quaida et qui retournera dans son pays suite à un jugement de la cour suprême. Pas très joli tout cas...

    Puiis Duceppe qui participe à une marche pour la paix au Liban avec derrière lui des drapeaux du Hezbollah, un groupe sur la liste des illégaux au pays. Cette manifestation avait été organisé par Tadamon, un groupe d'activistes palestiniens favorables ua Hezbollah qui tirent des roquettes sur Istraël à tout bout de champ.

    Duceppe à Ottawa est inutile. Il est là pour nuire. Même lui a hésité pendant 24 heures à si<on avenir comme chez du PQ à Québec et ses principaux ténors ont abandonné le radeau qui coule... Brassard avait raison, le bloc est vidé de sa substance et est un parti de gogauche comme le NPD.

  • Etienne Merven - Inscrit 23 septembre 2008 12 h 57

    Et alors?

    Qu'y a-t-il de mal à donner un coup de main à quelqu'un qui a besoin d'aide? Est-ce interdit?
    Si j'ai envie de venir en aide à mon voisin, quel qu'il soit, au nom de quoi on m'en empêcherait?
    Fortier n'est pas plus mauvais qu'un autre politicien. Il a ses convictions et il les défend courageusement, comme n'importe quel être humain.
    Seulement, voilà, il ne cadre pas dans le « moule » de certains soit-disant bien-pendants forumistes du Devoir. Ici, la devise est : tout ce qui n'est pas Bloc québécois n'est pas bon! Et ceux qui n'aiment pas le Bloc ou qui ont percé à jour son tour de passe-passe hypnotiseur, comme moi, ont une courte vue et n'ont certainement rien compris.
    Il n'y a pas « une » pensée unique, sachez-le!

  • Alain Cloutier - Inscrit 24 septembre 2008 14 h 50

    Et alors...

    Ces gens appuieront bien qui ils voudront effectivement. Nous sommes dans un pays libre, un pays démocratique.

    Le problème est plutôt de choisir d'appuyer M.Fortier le messager qui a "insulté" la démocratie canadienne et du même coup plusieurs électeurs québécois il y a quelques jours en mentionnant que 350M$ ont été dépensés en élisant le Bloc. C'est à cela que les députés de M.Charest s'associe et c'est ce qui me semble plus douteux.