...Layton prend celui des consommateurs

Jack Layton, chef du Nouveau Parti démocratique
Photo: Agence Reuters Jack Layton, chef du Nouveau Parti démocratique

Le NPD a ramené à l'avant-plan hier sa promesse de bannir les frais aux guichets automatiques des banques. Il s'agit d'un cheval de bataille du NPD depuis près de deux ans. De passage à Terre-Neuve hier, Jack Layton a également promis de limiter les taux d'intérêt des cartes de crédit par un amendement à la Loi sur les banques.

M. Layton a affirmé hier matin que les consommateurs ne devraient pas avoir à payer pour obtenir accès à leur propre argent. «Tous les jours, les Canadiens paient des millions de dollars en frais cachés de toutes sortes. La situation est devenu si exécrable que même le milieu des affaires commence à protester», a-t-il dit.

Jim Flaherty, le ministre des Finances, a rencontré les grandes banques canadiennes il y a environ un an pour leur faire part de l'agacement du gouvernement au sujet des frais élevés aux guichets. Aucun changement n'a eu lieu depuis.

10 milliards de dollars pour Terre-Neuve?

Jack Layton a également fait une promesse coûteuse aux habitants de Terre-Neuve-et-Labrador. Il s'est engagé à transférer à la province des milliards de dollars en péréquation, en plus de lui remettre la part d'Hibernia, un projet de production pétrolière en mer, que détient Ottawa.

Il a assuré qu'un futur gouvernement néo-démocrate respecterait l'Accord atlantique, une entente sur la gestion et le partage des recettes des ressources pétrolières et gazières qui a été conclue avec le gouvernement libéral de Paul Martin en 2005 et qui a été revue à la baisse par le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Danny Williams, le premier ministre de Terre-Neuve, chiffre à 10 milliards de dollars la différence entre l'entente des libéraux et celle des conservateurs. Il a d'ailleurs récemment exigé que cette somme soit versée à sa province au cours des 15 prochaines années. Stephen Harper a rejeté cette idée.

Par ailleurs, M. Layton s'est dit heureux que son candidat dans St-John's South Mount Pearl, Ryan Cleary, ait changé d'avis sur le NPD. En 2006, M. Cleary avait écrit que les néo-démocrates étaient des perdants, incapables de remporter des élections même si on leur accordait cent sièges d'avance.

***

Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo