Harper refuse de participer à un débat sur l'environnement

Halifax — L'environnement n'est définitivement pas le terrain de prédilection du leader conservateur, Stephen Harper, qui pourrait être le seul chef de parti à ne pas participer à un débat télévisé des chefs portant sur l'environnement.

La Presse Canadienne a appris que le chef conservateur déclinerait vraisemblablement l'invitation d'une coalition québécoise de groupes écologistes organisant un débat des chefs télédiffusé, qui abordera exclusivement les questions liées à l'environnement. Une source ayant requis l'anonymat a confié que le réseau d'information en continu LCN avait accepté de diffuser ce débat.

Une coalition, formée notamment de Greenpeace, d'Équiterre, de la Coalition Québeckyoto et du Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement, a affirmé avoir envoyé par courriel mercredi une invitation aux chefs, puis avoir renchéri par une invitation officielle sur papier.

Tant le libéral Stéphane Dion, que le bloquiste Gilles Duceppe, et la chef des verts Elizabeth May ont répondu par l'affirmative à l'invitation. Quant au néo-démocrate Jack Layton, il accepte d'y participer à la condition que Stephen Harper soit là en personne.

Si ce n'est pas le cas, il déléguera son chef adjoint et député d'Outremont Thomas Mulcair, a expliqué Karl Bélanger, le directeur des communications de M. Layton.

Mais hier, une source conservatrice a confirmé que

M. Harper allait simplement prendre part aux traditionnels débats des chefs organisés par le consortium des réseaux de télévision, et qu'il était par conséquent improbable qu'il participe à celui organisé par les groupes écologistes.

Ainsi, un autre débat risque de «faire débat» dans la campagne électorale en cours. Pas plus tard que mercredi, alors que les néo-démocrates et les conservateurs s'y étaient fermement opposés depuis des jours, ces deux partis ont finalement accepté de voir la leader des verts, Mme May, prendre part aux traditionnels débats des chefs qui auront lieu les 1er et 2 octobre.

À voir en vidéo