En bref - Appui inattendu

La nouvelle n'est pas de nature à rassurer le Bloc québécois, mais Gilles Duceppe a pu trouver un certain réconfort hier dans l'accueil débordant d'enthousiasme que lui a réservé le maire Stéphane Gendron de Huntingdon. Pendant le point de presse du leader souverainiste, M. Gendron semblait trépigner d'impatience d'exprimer au lutrin tout le bien qu'il pense de la députée bloquiste de son comté (Beauharnois-Salaberry), Claude DeBellefeuille.

«J'ai toujours voté Bloc, mais pour la personne qui se présentait dans le comté. Si vous me demandez si je suis un séparatiste pur et dur, bof, la question m'indiffère pour l'instant. Mais est-ce que la députée en place fait une bonne job? Oui, alors elle mérite d'être réélue, c'est aussi simple que cela», a-t-il dit. À contrario, le maire-animateur en avait long à dire contre les conservateurs, qu'il a décrits comme des «nez bruns de Washington, collés sur l'État d'Israël» et qui n'ont cure des Palestiniens et des Libanais. «La politique étrangère du Parti conservateur me dégoûte au plus haut point, c'est à en vomir», s'est-il enflammé.

À voir en vidéo