Compressions en culture - La rencontre au sommet est reportée

La rencontre fédérale-provinciale des ministres de la Culture, prévue pour les 24 et 25 septembre à Québec, risque fort de ne pas avoir lieu: chose sûre, la ministre du Patrimoine canadien, Josée Verner, n'entend pas s'y présenter.

Mme Verner a confirmé hier au Devoir qu'elle ne pourrait être présente à cette rencontre qu'elle devait coprésider avec son homologue québécoise, Christine St-Pierre. «Il est bien certain qu'avec la campagne électorale, on va devoir remettre cette rencontre après le 14 octobre», a indiqué la ministre fédérale en entretien téléphonique.

Contacté en fin d'après-midi, le cabinet de Christine St-Pierre n'était pas au courant de la décision de Mme Verner. «En ce qui nous concerne, nous n'avons aucune indication qu'elle ne vient pas, et la rencontre a toujours lieu», a expliqué Valérie Rodrigue, attachée de presse de la ministre de la Culture. Québec attend une réponse officielle de Mme Verner avant de déterminer l'avenir de la rencontre.

Christine St-Pierre attendait beaucoup de cette réunion. La ministre désirait profiter de l'occasion pour interroger directement Josée Verner sur la question des compressions imposées au secteur culturel depuis quelques semaines. Ottawa a annoncé la disparition ou la compression de 16 programmes de financement totalisant près de 60 millions.

Québec a fait plusieurs démarches auprès d'Ottawa pour obtenir des explications, mais en vain. Malgré une courte conversation avec son homologue, Christine St-Pierre n'a pu obtenir de justification élaborée de la part de Mme Verner. Cette dernière a pour sa part expliqué aux médias que les programmes étaient sabordés parce que le gouvernement recherchait des initiatives plus performantes.

Une autre manifestation de protestation à ces mesures rassemblera artistes et entrepreneurs, aujourd'hui à Toronto.

***

Avec Hélène Buzzetti

À voir en vidéo