En bref - Les Six Nations rejettent une offre d'Ottawa

Toronto — Les 26 millions offerts par le gouvernement fédéral pour compenser les autochtones des Six Nations pour leurs terres inondées au moment de la construction du canal Welland, en Ontario, il y a près de deux siècles, sont nettement insuffisants, ont fait savoir les autochtones hier.

Les Six Nations Haudenosaunee reprochent à Ottawa de ne pas avoir fourni de motifs à l'appui de sa proposition financière, alors que des évaluateurs indépendants ont estimé la valeur de la perte d'utilisation de ces terres à entre 500 millions et 1,1 milliard. Le chef, Allen MacNaughton, s'est dit déçu de l'attitude du gouvernement fédéral, qu'il a qualifiée de rigide. Selon lui, Ottawa dit aux autochtones que l'offre est à prendre ou à laisser. Ce n'est pas cela, négocier, a soutenu M. MacNaughton. En 1829 et 1830, des terres des Six Nations ont été inondées lors de l'édification d'un barrage sur la rivière Grande, dans le sud de l'Ontario, en vue de la construction du canal Welland qui permet aux bateaux de contourner les chutes Niagara.

À voir en vidéo