Afghanistan - Une bombe artisanale tue un soldat canadien...

Kandahar — Un 97e soldat canadien a perdu la vie en Afghanistan après l'explosion d'une bombe artisanale dans le district de Panjwaii, dans la province de Kandahar, hier.

Le sergent Scott Shipway était à moins d'une semaine de la fin de son séjour en Afghanistan quand son véhicule blindé a frappé l'engin explosif. Il a été transporté par hélicoptère à l'hôpital militaire multinational de la base de Kandahar, où son décès a été constaté. Sa mort est survenue le jour où une élection fédérale était déclenchée au Canada.

Sept autres soldats ont été blessés lors de l'explosion survenue vers 12h30, heure locale. Leur état était jugé satisfaisant. Ils se portaient assez bien pour parler personnellement à leurs proches.

Le brigadier-général Denis Thompson a déclaré que tous ses collègues étaient affectés par la mort du sergent Shipway.

L'explosion s'est produite peu avant que deux kamikazes se fassent sauter à l'intérieur même du quartier général de la police à Kandahar, faisant quatre morts parmi les policiers et une trentaine de blessés.

Le brigadier-général Thomson a reconnu qu'il y a encore beaucoup de travail à faire avant que la campagne entourant Kandahar soit débarrassée des bombes artisanales, et malgré les allégations selon lesquelles la ville de Kandahar est peut-être la plus sûre de cette province. «Il n'y a pas de défense possible contre un attentat suicide. C'est l'arme intelligente par excellence. On ne peut pas empêcher une personne déterminée de se faire exploser», a commenté le militaire.

Le sergent Shipway appartenait au 2e Bataillon du Princess Patricia's Canadian Light Infantry. Il en était à son deuxième séjour en Afghanistan. Il avait obtenu une citation en 2006 après avoir réagi rapidement à la suite de l'explosion d'une bombe artisanale. Il avait alors sécurisé les lieux, ce qui avait contribué à sauver la vie d'un collègue.

À voir en vidéo