Enquête sur une fusillade entre soldats canadiens et civils afghans

Kandahar, Afghanistan — Les Forces canadiennes ont ouvert une enquête sur un autre échange de coups de feu ayant impliqué des soldats canadiens et des civils afghans à Kandahar.

Une personne a été blessée, hier, après que soldats eurent tiré en direction d'un véhicule dont le conducteur a ignoré les appels lancés afin qu'il s'arrête, à l'approche d'un convoi militaire en train de quitter la base de l'Équipe provinciale de reconstruction (EPR) de Kandahar, aux abords de cette ville.

La capitaine Josée Bilodeau, porte-parole des Forces canadiennes, a indiqué qu'un passager du véhicule avait été blessé et transporté immédiatement à la base de l'EPR afin d'y être soigné. Ses blessures ont été qualifiées de superficielles. Les responsables militaires ont lancé une enquête interne. Il s'agit du deuxième incident du genre en deux semaines. Le 30 janvier, des soldats ont tiré en direction du moteur d'un véhicule qui s'approchait d'un convoi, après que ce dernier eut échappé à un attentat suicide.

Bien qu'il eût été déterminé sur place que l'incident n'avait fait aucun blessé, trois Afghans se sont peu après rendus à l'hôpital de Kandahar, affirmant avoir été atteints par des coups de feu. Un homme est mort par la suite. Une enquête a aussi été entreprise au sujet de cette affaire.