En bref - Manque de douaniers

Washington — Le sénateur du Montana, Jon Tester, a soutenu hier qu'il n'y avait pas suffisamment de douaniers américains à la frontière avec le Canada pour empêcher des terroristes ou du matériel potentiellement dangereux d'entrer aux États-Unis.

«Ils travaillent vraiment fort, mais, trop souvent, ils sont submergés par le manque de personnel et d'autres problèmes qui peuvent limiter leur capacité à faire leur travail», a déploré M. Tester, qui vit à une centaine de kilomètres au sud de la frontière. «Ils doivent avoir raison chaque fois, alors que le terroriste n'a besoin d'être chanceux qu'une seule fois.» Lors d'une audience du Sénat sur les progrès réalisés depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001, M. Tester a indiqué qu'il manquait 1722 douaniers et 488 agents de patrouille frontalière à la frontière nord des États-Unis. Le secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis, Michael Chertoff, n'a pas spécifié combien d'agents seraient ajoutés, mais il a précisé que la majorité du nouveau personnel serait affecté à la frontière mexicaine parce que c'est là que surviennent 99 % des entrées illégales aux États-Unis.