En bref - Pas de liquide

Ottawa — C'est un pipi d'ivrogne que les conservateurs de Stephen Harper auront pris au sérieux.

Ottawa a annoncé hier en fin de journée un resserrement des mesures de sécurité entourant le Monument commémoratif de guerre, une grandiose sculpture érigée en plein coeur de la capitale fédérale à la mémoire des soldats canadiens tombés au combat. La raison? Éviter que ne se reproduisent les événements malheureux de l'été dernier, alors que trois jeunes en goguette s'étaient soulagés sur le cénotaphe. La scène avait été croquée par un militaire passant par là, la photographie diffusée d'un océan à l'autre, et les groupes de légions du pays étaient montés aux barricades. Le gouvernement Harper a annoncé hier que la surveillance électronique autour du monument sera accrue pendant toute l'année et que des patrouilles supplémentaires seront organisées pendant la saison touristique. Il y aura aussi plus de gardiens lors de la fête du Canada, ce week-end. «Il nous incombe d'assurer la protection de ce symbole national», a écrit le ministre de la Défense, Gordon O'Connor.
1 commentaire
  • Gilles Bousquet - Inscrit 28 juin 2007 08 h 49

    Faudrait électrifier ce document

    Pour économiser le coût des gardiens, jour et nuit, faudrait électrifier ce monument vu que l'électricité ne coûte pas cher au Canada.

    Ceux qui voudraient s'y soulager, ne le ferait pas longtemps.

    Conseil entièrement gratuit à nos chers Conservateurs si indifférents à l'environnement et attachés à l'Afghanistan.