Louise Thibault laisse le Bloc pour siéger comme indépendante

Le Bloc québécois a perdu un autre joueur hier, leur députée de Rimouski, Louise Thibault, ayant annoncé qu'elle siégerait désormais comme indépendante à la Chambre des communes. Mme Thibault dénonce l'emprise de son chef sur le caucus et l'impossibilité d'afficher une quelconque dissidence.

«Mon droit de parole ou de penser autrement n'était pas respecté, déplore Mme Thibault, en entrevue avec Le Devoir. Je suis profondément déçue de l'attitude de Gilles Duceppe, qui en est une de fermeture et d'intransigeance.»

Au coeur du litige avec son chef, le mariage entre personnes de même sexe. La députée s'inquiétait des conséquences que de tels mariages pourraient avoir pour les enfants. Elle s'est fait dire que, si elle votait de manière contraire au parti, «il y aurait des conséquences» pour elle, dont le retrait de son temps de parole à la Chambre des communes.

Mme Thibault affirme qu'elle reste une souverainiste convaincue et qu'à ce titre elle ne se joindra «jamais» à un parti fédéraliste comme le Parti conservateur. Elle ne sait pas encore si elle se représentera comme indépendante aux prochaines élections.

Gilles Duceppe n'a pas commenté le départ de Mme Thibault. Le BQ comptera désormais 48 députés après le départ imminent de Michel Gauthier.

À voir en vidéo