Deux autres soldats canadiens sont tués en Afghanistan

Gordon O’Connor
Photo: Jacques Nadeau Gordon O’Connor

Kandahar, Afghanistan — Les autorités militaires canadiennes à Kandahar ont confirmé que deux soldats canadiens ont été tués et trois autres blessés au cours de deux attaques distinctes hier.

Le colonel Mike Cessford, commandant adjoint du contingent canadien en Afghanistan, a déclaré que deux bombes artisanales à l'ouest de Kandahar avaient causé les décès. Il a ajouté que les soldats blessés sont dans un état stable.

Deux soldats ont été tués et deux autres blessés quand une bombe placée en bordure de la route a explosé près de leur véhicule, aux alentours de 20h, heure de Kandahar, à environ 38 km de la ville. Quelque deux heures plus tôt, un autre soldat canadien avait été blessé dans une attaque semblable.

M. Cessford n'a pas déclaré d'où provenaient les soldats, mais au cours d'un service commémoratif célébré à la base de Gagetown, au Nouveau-Brunswick, le lieutenant-colonel Paul Kearsey a indiqué que les soldats concernés provenaient de la base de Petawawa, en Ontario.

Cette nouvelle survient le jour même où les dépouilles des six soldats canadiens tués dimanche dernier sont arrivées à la base de Trenton, en Ontario.

Les parents des soldats et des dignitaires ont accueilli sur la piste les dépouilles de Don Lucas, Chris Stannix, Aaron Williams, Brent Poland, David Greenslade et Kevin Kennedy, tués eux aussi par une bombe artisanale, à 75 km à l'ouest de Kandahar.

Plus tôt hier, les autorités militaires avaient confirmé que 10 civils afghans avaient été blessés au cours d'un attentat au véhicule piégé perpétré contre un convoi militaire canadien, à l'ouest de Kandahar.

L'explosion a endommagé un camion-citerne militaire, mais le porte-parole de l'armée, le lieutenant John Netherscott, ne rapportait pas de blessures parmi les soldats.

O'Connor

Par ailleurs, le gouvernement du Canada pourrait ne retirer ses troupes d'Afghanistan qu'en fin d'année 2010, selon ce qu'a indiqué mardi le ministre de la Défense nationale, Gordon O'Connor.

Cette date approximative est toutefois conditionnelle à la capacité des forces de sécurité afghanes d'atteindre certains objectifs devant assurer le développement de l'Afghanistan, a précisé le ministre O'Connor en entrevue au National Post.

L'engagement actuel des troupes canadiennes vaut jusqu'en février 2009; quant au volet humanitaire de la participation canadienne, il est prévu jusqu'en 2010-11.

Mardi, le ministre a ajouté que le Canada va fournir probablement de l'aide à l'Afghanistan, sous d'autres formes, après le départ des troupes.

La semaine dernière, lors d'une allocution prononcée à Montréal, le ministre affirmait que les Forces armées canadiennes demeureraient en Afghanistan jusqu'à ce que les progrès y soient irréversibles. Désormais, il pense que les capacités des autorités afghanes progressent.

Il a cité, à titre de progrès, la construction ou la réparation de 6000 kilomètres de route, le fait que six millions d'enfants fréquentaient maintenant l'école et que 2500 villages étaient dorénavant alimentés par l'électricité.

À voir en vidéo