MacKay trace un parallèle entre Vimy et l'Afghanistan

Halifax — Il existe des similitudes entre le sacrifice auquel les Canadiens ont dû se soumettre lors de la bataille de la crête de Vimy, en France, il y a 90 ans, et celui qui afflige les troupes canadiennes actuellement en mission en Afghanistan, selon le ministre des Affaires étrangères, Peter MacKay.

En entrevue hier au réseau de télévision CTV Newsnet, le ministre MacKay a estimé que les Canadiens avaient toujours été disposés au sacrifice s'il doit mener à la libération d'autres peuples. Il invite les jeunes Canadiens à la reconnaissance à l'égard de leurs aïeux qui ont contribué à la liberté au Canada et il espère qu'ils s'intéresseront davantage à l'histoire militaire canadienne.

À son avis, le combat que mène le Canada en Afghanistan constitue une cause tout aussi utile que celle qui a justifié la Première Guerre mondiale, entre 1914 et 1918.

Dimanche, six militaires canadiens, tous de la région de l'Atlantique, ont été tués en Afghanistan par une bombe artisanale. Ce fut la journée la plus meurtrière pour l'armée canadienne depuis son arrivée dans ce pays en 2002.

Néanmoins, Peter MacKay affirme que les Forces armées canadiennes sont désormais mieux équipées pour affronter les attaques des insurgés talibans.

À voir en vidéo