Air India: les libéraux cherchent la source d'une fuite

Ottawa — Les libéraux réclament une enquête pour déterminer si un membre du gouvernement a révélé à un journal de Vancouver l'identité d'un témoin potentiel relativement à l'attentat terroriste contre le vol d'Air India. Ils affirment que le bureau du premier ministre Stephen Harper devrait tenter de déterminer si un membre du gouvernement ou des forces de l'ordre a fourni cette «information sécuritaire» confidentielle au quotidien Vancouver Sun.

Le premier ministre lui-même à évoqué l'article cette semaine à la Chambre des communes, déclenchant une véritable polémique quand il a déclaré que, selon l'article, le témoin serait en fait le beau-père du député libéral Navdeep Bains.

Les libéraux estiment qu'il est clair qu'un fonctionnaire a remis le nom de Darshan Singh Saini au journal, parce que seul un responsable aurait pu savoir que la Gendarmerie royale du Canada pourrait vouloir l'interroger. «L'article utilisé par le premier ministre cette semaine dans une campagne de salissage contre un membre du gouvernement contenait des affirmations concernant des opérations policières secrètes, a déclaré le leader libéral à la Chambre,

Ralph Goodale. Elles sont secrètes pour en garantir l'intégrité, mais l'information, exacte ou non, a néanmoins été rendue publique. Pourquoi le gouvernement a-t-il jugé approprié de dévoiler cette information, et cette divulgation ne contrevient-elle pas elle-même à la loi?»

Son homologue conservateur, Peter Van Loan, a nié toute implication du gouvernement et a invité les libéraux à se plaindre au Vancouver Sun s'ils sont en désaccord avec l'article.

À voir en vidéo