Le Parti vert est plus populaire et plus riche

Ottawa — Le Parti vert a le vent... dans les coffres. Depuis l'arrivée d'Elizabeth May à sa tête, le financement du parti environnemental va rondement. Tellement qu'il a amassé, au dernier trimestre, plus d'argent que les instances nationales du Bloc québécois.

Selon les chiffres dévoilés par Élections Canada hier, le Parti vert a reçu au cours des trois derniers mois de 2006 la rondelette somme de 384 215 $ auprès de 3405 personnes. C'est quatre fois plus que ce que ce parti avait réussi à récolter le trimestre précédent. Pour l'année 2006 complète, le PV a récolté plus d'argent (800 000 $) qu'au cours des années 2004 et 2005 réunies.

«Le Parti vert prend de l'ampleur: dans le nombre de ses membres, dans les sondages et dans son financement», a lancé au Devoir une Elizabeth May visiblement très satisfaite de ces résultats. Elle reconnaît que son élection, en août, a augmenté la visibilité du parti et contribué à sa popularité. Elle estime que le parti pourra continuer sur cette lancée. Elle se fixe même l'objectif de deux millions de dollars pour 2007.

À titre de comparaison, au cours du même trimestre, le Bloc québécois a amassé un peu moins, soit 352 312 $, auprès de 4306 généreux donateurs. Pour toute l'année 2006 aussi, le Parti vert détrône le Bloc québécois, lequel n'a recueilli que 578 000 $. Toutefois, ces chiffres sont trompeurs car, depuis l'avènement de la nouvelle loi électorale, chaque circonscription est en droit d'amasser — et de conserver — des fonds qui ne sont rapportés à Élections Canada qu'une fois l'an, au début de l'été.

«Il y a dans les comtés un peu plus d'un million et demi de dollars», confirme le porte-parole du Bloc, Frédéric Lepage. Se sent-il menacé par le Parti vert? «Pas du tout. On a eu une campagne de financement en octobre et en novembre qui a très bien fonctionné. Nous avons rempli nos coffres.»

Le NPD, compétiteur naturel du PV, ne semble pas affecté pour l'instant par ces chiffres. Pour l'année entière, le parti de Jack Layton a amassé un peu plus de quatre millions de dollars. Notons enfin que, pour la première fois en 2006, le Parti libéral du Canada a récolté plus d'argent que le Parti conservateur au cours du dernier trimestre. Pour l'année entière, toutefois, le PLC traîne la patte, ayant empoché 11 millions contre 19 millions pour le Parti conservateur.
1 commentaire
  • Michelle Bergeron - Inscrit 2 février 2007 02 h 42

    Québec en retard sur l'Europe

    Pendant que l'Europe commence à ne plus vouloir d'un parti vert chez-nous c'est le contraire. Dans mes connaissances qui votent pour eux ne connaissent aucunement le programme et pire encore ils croient à tord que ce parti règlera des problèmes de pollution qu'ils rencontrent. Vous aurez intérêt à vous informez du programme du parti. SI nous avons l'impression de ne pas être compris par le reste du Canada ce parti est plutôt avec des solutions pour l'ensemble de la planète. Je suis contre la mondialisation!