Déséquilibre fiscal - Dion croit que Harper ne tiendra pas sa promesse

Stéphane Dion a reproché à Stephen Harper de n’avoir ni défini ni chiffré le déséquilibre fiscal.
Photo: Agence Reuters Stéphane Dion a reproché à Stephen Harper de n’avoir ni défini ni chiffré le déséquilibre fiscal.

Ottawa — Le chef du Parti libéral, Stéphane Dion, estime que le premier ministre Stephen Harper décevra tout le monde en ne tenant pas sa promesse faite il y a un an, à Québec, de régler le déséquilibre fiscal.

M. Dion n'admet toujours pas l'existence d'un tel déséquilibre. Il croit que Stephen Harper, qui allait devenir premier ministre quelques mois plus tard, a fait à Québec une promesse irresponsable, simplement pour avoir de bonnes manchettes le lendemain matin. Il reproche à M. Harper de ne pas avoir défini ni chiffré ce déséquilibre fiscal.

Il dit que, depuis, chaque province a compris ce qu'elle voulait bien comprendre et que les attentes de chacune sont maintenant contradictoires et irréalisables.

Les ministres des Finances d'Ottawa, des provinces et des territoires sont réunis à Vancouver hier et aujourd'hui pour discuter, entre autres, du déséquilibre fiscal.

Mercredi encore, le premier ministre Harper a réitéré sa promesse de régler le déséquilibre fiscal dans son prochain budget, attendu pour février ou mars prochain.