Des manufacturiers demandent à Ottawa des allégements fiscaux

Ottawa — Un regroupement de manufacturiers canadiens demande au gouvernement fédéral toute une série d'allégements fiscaux pour aider ce secteur à demeurer compétitif sur le marché international.

Cette coalition d'entreprise du secteur manufacturier a écrit une lettre au premier ministre Stephen Harper pour réclamer diverses déductions, notamment pour les nouveaux investissements en technologie ainsi que des améliorations aux mesures incitatives en recherche et développement.

Dans le document rendu public hier, les manufacturiers affirment faire face à une compétition sans précédent sur la scène internationale, aggravée par la vigueur du dollar canadien, le coût élevé de l'énergie et une pénurie prévisible de main-d'oeuvre spécialisée.

Les signataires, des dirigeants des principales associations canadiennes de manufacturiers, affirment également qu'un secteur de la fabrication en santé est la clé d'une prospérité économique à l'échelle du pays. Depuis le début de cette année, 83 000 emplois ont été perdus dans ce secteur au pays.

L'industrie de la fabrication attend aussi du gouvernement fédéral qu'il améliore les systèmes de transport, adopte une politique des télécommunications davantage orientée vers l'économie et favorise des ententes internationales justes et équitables.