Irrégularités dans la course à la direction du PLC - Le candidat Volpe est mis à l'amende

Ottawa — L'organisation du candidat au leadership libéral Joe Volpe a enfreint les règles d'émission de cartes de membre, a conclu l'enquête menée par le Parti libéral du Canada (PLC), qui lui impose une amende de 20 000 $.

Un comité du parti a jugé, hier, que l'équipe de campagne de M. Volpe avait remis des formulaires de membre à des communautés culturelles au Québec sans s'assurer que les nouveaux membres en payaient eux-mêmes les coûts, comme le stipulent les règles.

Selon la décision, le candidat a maintenant le choix entre acquitter l'amende d'ici 30 jours et se retirer de la course.

M. Volpe a immédiatement balayé ces deux options du revers de la main, préférant porter l'affaire en appel.

«L'empressement du parti à vouloir procéder sans suivre la procédure établie semble avoir pour but de faire mal à ma campagne tout juste avant le choix des délégués», a fait valoir l'ancien ministre de l'Immigration, dans une déclaration écrite.

M. Volpe ajoute qu'il s'opposera «vigoureusement» aux conclusions devant les instances d'appel du parti.

L'enquête du PLC, menée par un comité de vérificateurs du parti, n'a cependant pu trouver de preuves montrant que M. Volpe ou ses organisateurs principaux étaient au courant de l'achat inapproprié de ces cartes d'adhésion.

Par conséquent, selon le comité, le candidat libéral ne mérite pas d'être éliminé de la course.

«Les preuves établies en matière de cette enquête ne constituent pas des motifs suffisants pour la disqualification», peut-on lire dans le rapport que le comité a rendu public hier.

Une sanction de ce genre «doit seulement s'appliquer dans les circonstances où un candidat a violé sciemment les règlements des dépenses ou a fait preuve d'insouciance téméraire envers ceux-ci».

Cette décision survient à quelques heures du début du vote des membres du PLC, qui doivent choisir, cette fin de semaine, les délégués qui éliront le prochain chef libéral lors du congrès à la direction prévu au début de décembre.

En début de semaine, des médias ont révélé que des organisateurs de M. Volpe ont recruté de manière douteuse neuf nouveaux membres pour le PLC au Québec. Deux de ces présumés membres sont des personnes décédées, et les autres n'auraient jamais été mis au courant de leur adhésion.