Des fédéralistes prédisent qu'ils vont perdre le prochain référendum

Québec — Le petit groupe fédéraliste Uni.ca, dont le site Internet fait la promotion de l'unité canadienne, prédit dans son dernier éditorial une victoire du Parti québécois en 2007 et un oui au troisième référendum qui s'ensuivrait.

«Selon toutes indications, le Parti québécois formera le prochain gouvernement et imposera un troisième référendum. Plusieurs d'entre nous, ici à Uni.ca, estimons que ce référendum risque d'être le dernier et que le oui pourrait l'emporter cette fois», peut-on lire sur le site de ce groupe fondé en 1995 (sans lien avec le Conseil de l'unité canadienne, il est composé à majorité d'anglophones). Son site reçoit entre 3000 et 4000 visites par jour.

Joint à Ottawa, le président d'Uni.ca, Philippe Paquette, a décrit la position de l'organisme comme étant hostile à toute initiative de type «plan B» ou «ligne dure». «Nous, ce sont les plans A qui nous intéressent», a expliqué M. Paquette, auteur de l'éditorial de l'organisme, qui fait aussi la promotion de l'abolition de la monarchie.

Selon M. Paquette, le dernier sondage CROP-La Presse, qui indique une remontée du Parti libéral de Jean Charest (maintenant au coude-à-coude avec le Parti québécois), est certes «rassurant» pour les fédéralistes. Mais au fond, le problème demeure entier, puisqu'il est ailleurs, a-t-il dit. «Le Canada anglais semble n'avoir ni le désir ni l'intérêt de trouver une solution» au problème de l'unité nationale, a écrit M. Paquette. Il en veut pour preuve une récente prise de position du quotidien The Globe and Mail qui dénonçait le «manque de réalisme» de ceux qui, tel le candidat à la direction du PLC, Michael Ignatieff, «désirent un changement véritable au sein de la fédération canadienne [pour] accommoder les besoins particuliers du Québec». M. Paquette et Uni.ca considèrent que «le Canada anglais persiste à ne pas comprendre la gravité de la situation».
1 commentaire
  • Marie-France Legault - Inscrit 2 octobre 2006 09 h 19

    Une tactique fédéraliste!

    Faire croire aux québécois "l'impossible" relèverait-il d'une tactique pour "neutraliser" l'armada péquiste et les inciter à ne plus lutter? Croyant la victoire acquise ils se retrancheraient dans le "laisser faire"???Et cela causerait leur perte...

    "Certains" fédéralistes tout comme "certains" souverainistes vivent dans leur BULLE et ne côtoient pas les gens ordinaires, les silencieux qui ne parlent pas mais qui VOTENT...

    Les prédictions sont souvent "fausses" telle la défaite de Jean Chrétien dans son comté. Il avait été élu avec 20,000 voix de majorité...

    "Que voulez-vous", les québécois sont ainsi faits: "Bien faire et laisser braire"
    les maisons de sondages
    les prophètes de malheur
    les lologues de toutes espèces
    les spécialistes à la gogo
    les prétentieux qui savent tout...