En bref: Première candidate à la succession de Paul Martin

Toronto — Une avocate torontoise relativement peu connue est devenue hier la première candidate de la course à la direction du Parti libéral du Canada.

Martha Hall Findlay n'a pas semblé intimidée par le fait que plusieurs vedettes du parti ont renoncé à se porter candidats. «Ça fait changement. Pour une fois, quelqu'un a envie de se lancer», a-t-elle dit en blague lors d'une entrevue avec la Presse Canadienne. L'avocate et femme d'affaires de 46 ans a reconnu que ses aspirations pouvaient apparaître présompteuses aux yeux de certains, étant donné qu'elle n'a jamais été élue et n'est membre du PLC que depuis quelques années. «Je préfère le mot audacieuse, a affirmé Mme Hall Findlay. Le temps est venu de faire preuve d'audace, notamment lorsqu'on constate que plusieurs ne semblent pas intéressés par la tâche.» Aux élections fédérales de juin 2004, Mme Hall Findlay, qui était candidate libérale dans la circonscription de Newmarket-Aurora, a été battue par Belinda Stronach, alors candidate des conservateurs. Pour le dernier scrutin, elle a dû céder sa place à Mme Stronach, qui avait rejoint les libéraux entre-temps.