Justin Trudeau s’est recueilli à la chapelle ardente d'Élisabeth II

La famille royale a confirmé que le nouveau monarque avait rencontré M. Trudeau, ainsi que les premiers ministres Anthony Albanese (Australie), Philip Davis (Bahamas), Andrew Holness (Jamaïque) et Jacinda Arder (Nouvelle-Zélande).
Stefan Rousseau Pool via Associated Press La famille royale a confirmé que le nouveau monarque avait rencontré M. Trudeau, ainsi que les premiers ministres Anthony Albanese (Australie), Philip Davis (Bahamas), Andrew Holness (Jamaïque) et Jacinda Arder (Nouvelle-Zélande).

Le premier ministre Justin Trudeau s’est recueilli devant le cercueil de la reine Élisabeth II lors de la chapelle ardente à Londres, samedi, deux jours avant les funérailles officielles. Il a ensuite rencontré le roi Charles III.

La famille royale a confirmé que le nouveau monarque avait rencontré M. Trudeau, ainsi que les premiers ministres Anthony Albanese (Australie), Philip Davis (Bahamas), Andrew Holness (Jamaïque) et Jacinda Arder (Nouvelle-Zélande).

Le communiqué était accompagné d’une photo de M. Trudeau et de Charles III devant un foyer.

Le cabinet du roi a aussi indiqué que Charles III avait aussi discuté avec des gouverneurs généraux venus du monde entier à l’heure du dîner.

M. Trudeau est arrivé à Londres vendredi au sein d’une délégation canadienne comprenant aussi la gouverneure générale Mary Simon, quatre anciens premiers ministres et trois leaders autochtones nationaux.

Le premier ministre a visité la chapelle ardente à Westminster Hall vers midi, heure locale. Silencieusement, il a regardé le cercueil de la reine pendant quelques secondes, perché depuis la tribune réservée aux délégations étrangères. M. Trudeau était accompagné de sa femme Sophie Grégoire Trudeau.

Quelques minutes plus tard, il s’est rendu à Lancaster House pour signer le livre de condoléances pour la reine, décédée à l’âge de 96 ans il y a un peu plus d’une semaine.

La semaine dernière, après la proclamation de l’accession au trône du nouveau souverain, à Ottawa, M. Trudeau avait souligné par voie de communiqué que « le Canada entretient une relation de longue date et une proche amitié avec Sa Majesté le roi Charles III ».

« Nous sommes persuadés que son engagement profond à l’égard de l’éducation, de l’environnement et de l’autonomisation des jeunes constituera une base solide sur laquelle il s’appuiera pour continuer de travailler au mieux-être du Commonwealth et de sa population », avait ajouté le premier ministre.

À Londres samedi, des milliers de personnes ont passé la nuit à faire la queue pour voir le cercueil de la reine. Les autorités ont prévenu que les personnes qui arrivaient dans la file risquaient d’attendre 24 heures.

Les rues autour du palais de Westminster ont été barrées vendredi par des clôtures métalliques, et un important contingent de policiers, venus de tout le Royaume-Uni, dirige déjà la foule venue rendre hommage à la reine. L’attente était de 11 heures à 17 h.

Le niveau de sécurité a d’ailleurs été rehaussé en prévision des funérailles de lundi. En plus des dizaines d’autres dirigeants mondiaux, dont le président américain, Joe Biden, des centaines de milliers de « simples citoyens » devraient aussi se rendre au plus près des funérailles.

À voir en vidéo