La désinformation de la Russie échoue au Canada et en Europe, disent des responsables

Le major-général Michael Wright a affirmé que le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada avaient réussi à contrer la désinformation de la Russie depuis le début de la guerre. 
Photo: Chad Hipolito La Presse canadienne Le major-général Michael Wright a affirmé que le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada avaient réussi à contrer la désinformation de la Russie depuis le début de la guerre. 

Un général canadien et de hauts responsables de l’OTAN et européens affirment que les tentatives russes de propager de « faux récits » à l’Occident sur l’invasion de l’Ukraine échouent.

Lors d’une conférence sur la sécurité à Ottawa, ils ont déclaré mardi que les campagnes de désinformation du Kremlin sont déjouées et contrées avec succès en Europe et en Amérique du Nord.

Mais ils ont prévenu que le président russe, Vladimir Poutine, attise la dissidence en Afrique et dans le monde en développement, en attribuant les pénuries alimentaires aux sanctions occidentales alors qu’elles découlent plutôt de l’invasion russe et du blocus des ports ukrainiens.

Jay Janzen, directeur des communications pour les opérations du Commandement allié de l’OTAN, a soutenu que la Russie avait connu des échecs catastrophiques depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, notamment avec ses campagnes de désinformation.

Le major-général Michael Wright, commandant du Commandement du renseignement des Forces canadiennes, a affirmé que le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada avaient réussi à contrer la désinformation de la Russie depuis le début de la guerre.

Charles Fries, secrétaire général adjoint de l’Union européenne pour la politique de sécurité et de défense commune, a déclaré que l’UE mène une guerre de « récits » et repousse la propagande russe, y compris les fausses affirmations du Kremlin selon lesquelles les pénuries alimentaires découlent des sanctions.

À voir en vidéo