Les propos du ministre Lavrov sont « ridicules et inacceptables », dit Trudeau

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau lors d’une conférence de presse à Windsor en Ontario
The Canadian Press Le premier ministre du Canada Justin Trudeau lors d’une conférence de presse à Windsor en Ontario

Les affirmations du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, voulant que le Canada forme des néonazis, sont tout simplement « ridicules et inacceptables », a estimé lundi le premier ministre Justin Trudeau.

« Ce que le ministre russe des Affaires étrangères vient de dire est incroyable », a lancé M. Trudeau en marge d’une conférence de presse sur le secteur automobile à Windsor, en Ontario.

Dans une entrevue accordée à une chaîne d’information italienne, le ministre Lavrov a affirmé que l’Ukraine pourrait encore compter des éléments nazis, même si certaines personnalités, dont le président Volodymyr Zelensky, sont juives.

« Hitler avait aussi des origines juives, donc ça ne veut rien dire », a-t-il dit, en russe puis traduit en italien lorsque questionné sur les affirmations russes selon lesquelles il aurait envahi l’Ukraine pour « dénazifier » le pays.

M. Lavrov a également soutenu dans cette même entrevue que les États-Unis et le Canada ont formé des néonazis qui ont rejoint l’armée ukrainienne, selon ce que rapporte l’agence de presse russe Tass.

« Les Américains et en particulier les Canadiens ont joué un rôle de premier plan dans la formation de divisions ultra-radicales ouvertement néonazies en Ukraine. L’objectif a été toutes ces années de faire en sorte que les néonazis rejoignent les forces militaires régulières de l’Ukraine », a-t-il dit.

Selon M. Trudeau, tous ceux qui s’opposent « aux horreurs de l’Holocauste et à la montée extrêmement préoccupante des crimes haineux » doivent « condamner toujours plus fermement les positions ridicules et inacceptables de la Russie ».

Après la période des questions, la ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly, a déclaré que son homologue russe devrait s’excuser pour ses propres « odieux, déplorables et empreints d’antisémitisme ».

« Dans sa façon d’aborder la question, ce qu’il dit essentiellement c’est comme s’il prenait les victimes de l’Holocauste et il les transforme en bourreaux alors qu’on sait très bien ce qui s’est passé lors de l’Holocauste, a dit Mme Joly. On sait qu’il y a eu un génocide. »

Selon elle, les Russes tentent en fin de compte par la désinformation de « justifier l’injustifiable ».

Les propos du ministre Lavrov sur le nazisme et l’antisémitisme ont provoqué l’indignation d’Israël qui les a qualifiés d’« impardonnables ». Le pays a convoqué l’ambassadeur de Russie pour le sermonner.

L’Ukraine a également condamné les commentaires du ministre Lavrov, l’accusant de vouloir « réécrire l’histoire » et de chercher des arguments pour justifier les « meurtres de masse » d’Ukrainiens.

Avec l’Associated Press

À voir en vidéo