Le Canada veut que la Russie soit expulsée du G20

« Je ne peux pas voir comment il y a des leaders comme moi qui peuvent s’asseoir autour de la même table que Vladimir Poutine pour faire semblant que tout va bien », a lancé Justin Trudeau.
Dave Chan Agence France-Presse « Je ne peux pas voir comment il y a des leaders comme moi qui peuvent s’asseoir autour de la même table que Vladimir Poutine pour faire semblant que tout va bien », a lancé Justin Trudeau.

Comme les États-Unis, Ottawa veut expulser la Russie du G20, un regroupement composé des pays aux économies les plus développées, a révélé jeudi le premier ministre Justin Trudeau.

« Ça ne fait aucun sens d’avoir une discussion sur la croissance mondiale économique quand le pays responsable pour une grande partie des bouleversements serait autour de la table en train de faire semblant de contribuer », a-t-il dit à son entrée à la période des questions, jeudi à Ottawa.

Selon M. Trudeau, les pays membres du G20 doivent avoir « une discussion » sur l’expulsion de la Russie, que ce soit sur une base permanente, ou minimalement pour la prochaine réunion.

« Je ne peux pas voir comment il y a des leaders comme moi qui peuvent s’asseoir autour de la même table que Vladimir Poutine pour faire semblant que tout va bien », a-t-il lancé.

Le président Poutine a démontré « un manque de respect total pour la loi et l’ordre à l’international, le bien-être et la souveraineté des autres pays », a-t-il renchéri.

Le président américain, Joe Biden, a tenu un discours similaire la semaine dernière à Bruxelles à la suite d’une série de réunions urgentes de l’OTAN sur l’invasion russe de l’Ukraine.

M. Biden a déclaré avoir soulevé la question avec d’autres dirigeants mondiaux et a expliqué qu’il préférerait que la Russie soit retirée du groupe, mais si l’Indonésie ou d’autres pays n’étaient pas d’accord, il demanderait que les dirigeants ukrainiens soient autorisés à participer à des conversations.

Avec l’Associated Press

À voir en vidéo