L’Ontario prévoit mettre fin au passeport vaccinal le 1er mars

Doug Ford a annoncé lundi un devancement de l’échéancier annoncé fin janvier pour la levée des mesures contre la COVID-19 en Ontario.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Doug Ford a annoncé lundi un devancement de l’échéancier annoncé fin janvier pour la levée des mesures contre la COVID-19 en Ontario.

L’Ontario prévoit lever les restrictions liées au passeport vaccinal le 1er mars dans presque tous les espaces publics si les indicateurs de santé publique continuent de s’améliorer, a annoncé le premier ministre Doug Ford lundi. Certaines entreprises pourront continuer d’imposer ce certificat à leur discrétion.

« Le passeport vaccinal a bien joué son rôle », a affirmé en conférence de presse le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Kieran Moore, qui a soumis des recommandations au premier ministre en fin de semaine.

Dans la province, 92 % des personnes âgées de plus de 12 ans ont été vaccinées au moins deux fois. « On a le niveau de protection nécessaire pour lever les restrictions », dit-il.

À compter de vendredi, les Ontariens de 12 à 17 ans pourront aussi obtenir leur troisième dose du vaccin contre la COVID-19.

Dès jeudi, les limites de capacité seront aussi levées dans les restaurants, bars et salles de sport, ce qui devance de quatre jours l’échéancier fixé par la province le 20 janvier. Les établissements sportifs, comme les arénas, pourront rouvrir à la moitié de leur capacité maximale la même journée. Ils ne peuvent accueillir que 500 personnes en ce moment.

Les exigences relatives au port du masque demeureront quant à elles en vigueur, malgré la levée des limites de capacité maximum et de l’utilisation du passeport vaccinal, a fait savoir le gouvernement provincial.

Pic passé

 

Le Dr Kieran Moore a laissé entendre que les indicateurs de santé publique seraient analysés de nouveau à partir du 15 mars, deux semaines après la levée du deuxième palier de restrictions. Après quoi, une décision sur le port du masque pourrait être prise.

Le premier ministre avait laissé entendre vendredi que les nouvelles restrictions pourraient être bientôt levées. Le Dr Moore a souligné jeudi et répété lundi que le pic de la vague causée par le variant Omicron était maintenant passé et que la province pouvait commencer à revoir ses échéanciers.

« Permettez-moi d’être clair : on prend ces décisions parce que c’est sécuritaire, et non pas en raison de ce qui se passe à Ottawa ou à Windsor », a toutefois affirmé Doug Ford lundi matin, en référence aux manifestations qui ont immobilisé la circulation dans les deux villes.

Ce reportage bénéficie du soutien de l’Initiative de journalisme local, financée par le gouvernement du Canada.

À voir en vidéo