La ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, s’envole pour l’Ukraine

Une invasion russe est de plus en plus crainte en Ukraine.
Photo: Phil Noble Associated Press Une invasion russe est de plus en plus crainte en Ukraine.

La ministre canadienne des Affaires étrangères s’envolera vers l’Ukraine où les autorités craignent de plus en plus une invasion russe.

Mélanie Joly se dirigera dimanche pour Kiev au cours d’un voyage comprenant des étapes à Paris et à Bruxelles.

Son cabinet a indiqué que la mission de Mme Joly sera de « réaffirmer l’appui inébranlable du Canada à la souveraineté de l’Ukraine et à son intégrité territoriale ».

Mme Joly rencontrera à Kiev le premier ministre Denys Chmyhal et la vice-première ministre Olga Stefanichyna. Elle visitera aussi les quelque 200 militaires canadiens en mission de formation en Ukraine.

Elle se rendra ensuite à Paris pour y rencontrer son homologue français Jean-Yves Le Drian et à Bruxelles où elle aura des discussions avec son homologue belge Sophie Wilmès et le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg.

« Le regroupement de troupes et d’équipement russes en Ukraine et dans les environs met en péril la sécurité de toute la région, a déclaré Mme Joly par voie de communiqué. Il faut dissuader la Russie de poursuivre ces actions agressives. Le Canada travaillera avec ses partenaires internationaux pour faire respecter l’ordre international fondé sur des règles et préserver les droits de la personne et la dignité des Ukrainiens. »

Le communiqué mentionne que Mme Joly « mettra particulièrement l’accent sur l’importance de la sécurité collective et le rôle que joue cette dernière dans le maintien de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance de l’Ukraine ».

À voir en vidéo