Les Québécois sont appelés aux urnes pour choisir leurs élus municipaux

Les bureaux de vote sont ouverts partout dans la province de 9 h 30 à 20 h. Le dépouillement s’amorcera dès 20 h.
Photo: Pedro Ruiz Archives Le Devoir Les bureaux de vote sont ouverts partout dans la province de 9 h 30 à 20 h. Le dépouillement s’amorcera dès 20 h.

À peine quelques semaines après le scrutin fédéral, les Québécois se rendent dimanche de nouveau aux urnes, cette fois pour élire leurs représentants municipaux.

Des élections se déroulent dans les plus de 1100 municipalités de la province. À l’enjeu : 8044 postes de maire ou de conseiller à pourvoir. Des scrutins se déroulent aussi dans des municipalités régionales de comté pour élire un préfet.

Les bureaux de vote sont ouverts partout dans la province de 9 h 30 à 20 h. Le dépouillement s’amorcera dès 20 h. Les résultats seront dévoilés au fur et à mesure de la soirée.

À Montréal, la mairesse sortante Valérie Plante affronte de nouveau son prédécesseur Denis Coderre. Six autres candidats, dont Balarama Holness, tentent aussi leur chance.

 

Certaines villes importantes auront assurément un nouveau maire.

C’est notamment le cas de Québec où le maire de longue date Régis Labeaume a choisi de ne pas se représenter après plus de 13 ans à tête de la capitale québécoise. Huit candidats se font la lutte, dont Marie-Josée Savard, Jean-François Gosselin et Bruno Marchand.

C’est aussi le cas à Laval où Marc Demers a choisi de se retirer après deux mandats. La course s’annonce serrée entre son successeur à la tête de son parti, Stéphane Boyer, et ses adversaires Sophie Trottier et Michel Trottier.

À Longueuil, les citoyens devront choisir un successeur à Sylvie Parent. La députée indépendante de Marie-Victorin, Catherine Fournier, fait figure de favorite devant l’ancien président de la CSN, Jacques Létourneau, et celle qui avait perdu par seulement 116 voix en 2017, Josée Latendresse.

Les citoyens de Gatineau auront aussi un nouveau maire puisque Maxime Pedneaud-Jobin n’est pas candidat à sa propre réélection. Six candidats, dont cinq indépendants, souhaitent le remplacer.

La ville de Granby sera aussi dirigée par un nouveau maire puisque Pascal Bonin a choisi de ne pas se présenter de nouveau. Quatre candidats sont en lice : Julie Bourdon, Michel Duchesneau, Jocelyn Dupuis et Jaouad El Kaabi.

À Sherbrooke, un ancien ministre du gouvernement de Philippe Couillard, Luc Fortin, tente sa chance. Il affronte le maire sortant Steve Lussier, Evelyne Beaudin et Patrick Tétrault.

 

À Trois-Rivières, le sortant Jean Lamarche se présente à nouveau au jugement des électeurs. Il affronte Gilles Brodeau et Valérie Renaud-Martin.

Saguenay voit la sortante Carole Néron se présenter de nouveau à la mairie. Elle affronte cinq autres candidats, dont la conseillère Julie Dufour.

Un certain nombre de villes, comme Victoriaville, Baie-Comeau et Boucherville, connaissent déjà leur maire puisqu’un seul candidat se présentait. Dans l’ensemble du Québec, 528 maires et 3854 conseillers municipaux ont été élus sans opposition.

À voir en vidéo