Plus de 540 maires déjà élus par acclamation au Québec

À Montréal, dix candidats se disputent le poste à la mairie.
Photo: iStockphoto À Montréal, dix candidats se disputent le poste à la mairie.

La période de dépôt des candidatures aux élections municipales à travers le Québec a pris fin vendredi à 16 h 30 et, selon les données publiées en soirée par le ministère des Affaires municipales, près de la moitié des maires au Québec ont été élus par acclamation.

« Avec humilité et émotion, j’accepte cette marque de confiance de la population du Grand Gaspé de me confier un 3e mandat à la mairie de la Ville de Gaspé et ce, sans opposition. Ça me fait chaud au cœur. Vraiment », a commenté le maire de Gaspé et président de l’Union des municipalités du Québec, Daniel Côté, sur son compte Twitter vendredi.

M. Côté n’est pas le seul dans cette situation puisque les données recueillies par le ministère des Affaires municipales auprès des présidents d’élections de 1092 municipalités et MRC au Québec font état de 4285 candidats élus sans opposition, dont 541 maires sur les 1102 postes disponibles, soit près de la moitié des maires au Québec. En 2017, quelque 534 maires avaient été élus par acclamation.

Au total, 12 206 candidatures ont été enregistrées pour les 8064 postes électifs à pourvoir dans l’ensemble du Québec selon les données publiées en soirée vendredi. 122 postes, dont 10 postes de maires, demeurent vacants au terme de la période de candidatures.

Montréal

 

À Montréal, dix candidats se disputent le poste à la mairie, soit Valérie Plante, Denis Coderre, Balarama Holness, Gilbert Thibodeau et Luc Ménard, ainsi que les indépendants Beverly Bernardo, Jean Duval, Fang Hu, Wilder Jules et Dimitri Mourkes.

Projet Montréal, dirigé par Valérie Plante, est le seul à avoir des candidats pour tous les postes, soit 103, alors qu’Ensemble Montréal, le parti de Denis Coderre a recruté 98 candidats. Rappelons que Denis Coderre s’était engagé à ne pas présenter de candidats dans l’arrondissement d’Anjou à la suite d’une entente avec le maire sortant d’Anjou, Luis Miranda.

Mouvement Montréal compte 74 candidats, parmi lesquelles Balarama Holness à la mairie de Montréal et Marc-Antoine Desjardins à la mairie de l’arrondissement d’Outremont, à la suite de l’alliance conclue jeudi entre Mouvement Montréal et le Ralliement pour Montréal.

Parmi les indépendants figure Joe Ortona que Denis Coderre avait exclu de son équipe après que la commission scolaire English-Montréal qu’il préside eut remis en question la reconnaissance du Québec comme une nation.

En tout, 347 personnes brigueront les suffrages pour les 103 postes disponibles à Montréal.

À voir en vidéo