«On va s’amuser», dit Justin Trudeau avant le premier débat

Justin Trudeau et son équipe et lui se sont entassés au restaurant «Main Déli» qu’il fréquentait à l’université.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Justin Trudeau et son équipe et lui se sont entassés au restaurant «Main Déli» qu’il fréquentait à l’université.

Le chef libéral Justin Trudeau a pris une pause de ses préparatifs de débats, jeudi, pour aller respirer les odeurs de viande fumée et de poulet portugais sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal avec quelques-uns de ses candidats sur l’île.

Fidèle à ses habitudes, M. Trudeau a multiplié les égoportraits et les photos avec les passants qui s’attroupaient autour de lui.

Son équipe et lui se sont entassés au restaurant « Main Déli » qu’il fréquentait à l’université. Après y avoir commandé des sandwichs à la viande fumée pour le groupe, avec un à-côté de latkes pour lui seulement, le chef libéral a laissé échapper quelques mots qui décrivaient son état d’esprit quelques heures à peine avant le premier affrontement électoral de la campagne.

« Écoute, ce soir, on va s’amuser », a-t-il lancé alors qu’il s’apprêtait à payer la facture.

« Il y a de quoi s’amuser. Il y a de bons filons pour s’amuser », a renchéri sa candidate Mélanie Joly, hilare, à ses côtés.

Quatre chefs fédéraux croiseront le fer jeudi soir à compter de 20 h, lors du débat télévisé de TVA. Il opposera M. Trudeau, Erin O’Toole du Parti conservateur, Yves-François Blanchet du Bloc québécois et Jagmeet Singh du Nouveau Parti démocratique, qui pourront débattre en face-à-face.

Des flammèches sont à prévoir, notamment sur le dossier de la vaccination obligatoire pour les fonctionnaires fédéraux, ainsi que les employés et passagers de certains moyens de transport sous juridiction fédérale. MM. Trudeau et Singh souhaitent l’imposer sous peine de conséquences graves, alors que MM. O’Toole et Blanchet sont plus nuancés sur le sujet.

Jeudi, M. Trudeau n’a pas hésité à répéter son plaidoyer en faveur de la vaccination à deux dames qui mangeaient dans le restaurant.

« La grande majorité a fait ce qu’il fallait faire. Là, il y en a une couple qui nous mettent en danger… c’est un défi un petit peu. On va continuer à être fermes là-dessus. Vous pouvez compter sur moi », leur a-t-il dit.

M. Trudeau a ensuite poursuivi sa route sur la « Main » pour d’autres égoportraits et a même pris une frite à un jeune garçon qui était assis à une table à l’extérieur avec sa famille, avec la permission de ses parents.

À voir en vidéo