Joël Arseneau devient chef parlementaire du PQ

Joël Arseneau
Photo: Françis Vachon La Presse canadienne Joël Arseneau

Le travail parlementaire de l’opposition péquiste à l’Assemblée nationale sera désormais sous la responsabilité du député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau.

Le chef du Parti québécois (PQ), Paul St-Pierre Plamondon, a donc préféré faire confiance à M. Arseneau, plutôt qu’à des vétérans beaucoup plus expérimentés comme le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, un de ses rivaux durant la dernière course à la direction, ou la députée de Joliette, Véronique Hivon.

Élu de justesse en 2018, avec seulement 15 voix de majorité, M. Arseneau prendra donc la relève du député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, qui a choisi en juin de passer le flambeau.

L’annonce de la nomination de M. Arseneau, qui demeurera porte-parole de sa formation dans les dossiers de santé, a été faite mercredi par le chef péquiste, à l’approche de la rentrée parlementaire qui aura lieu le 14 septembre.

Cet automne, le PQ, qui forme le troisième parti d’opposition au parlement avec ses sept députés, va réclamer en priorité la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Dans ses nouvelles fonctions, M. Arseneau devra quotidiennement interpeller le premier ministre François Legault, en Chambre, durant la période de questions, superviser les motions à présenter, préciser la position du parti sur les divers projets de loi, assurer une présence de sa formation dans les commissions parlementaires et donner quotidiennement des points de presse en compagnie de son chef, notamment.

Pour mener à bien son travail, M. Arseneau sera entouré du leader péquiste en Chambre, le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, ainsi que de la whip et présidente du caucus, Véronique Hivon.

À voir en vidéo