Toronto va être reconfinée pour lutter contre la COVID-19

Les salles à manger et les terrasses des restaurants de Toronto et de Peel vont devoir fermer en vertu des nouvelles restrictions.
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne Les salles à manger et les terrasses des restaurants de Toronto et de Peel vont devoir fermer en vertu des nouvelles restrictions.

L’Ontario annonce le confinement des régions de Toronto et de Peel, durement touchées par la COVID-19, à partir de lundi.

Les deux régions, qui recensent depuis des semaines le plus grand nombre de cas chaque jour, devront se plier aux restrictions les plus sévères en vertu du système de couleurs et de niveaux d’alerte dans la province.

Cela signifie, entre autres choses, qu’il ne pourra pas y avoir d’événements publics intérieurs organisés et de rassemblements sociaux sauf entre membres d’un même ménage. Il est recommandé aux résidents de sortir de leur domicile uniquement pour des besoins essentiels.

Le confinement restreindra les activités des détaillants non essentiels aux collectes en bordure de trottoir, interdira l’ouverture des salles à manger, des services de soins corporels et des salles de sport.

Les épiceries, les pharmacies et les magasins à grande surface seront considérés comme essentiels et demeureront ouverts avec des capacités d’accueil limitées.

Les écoles et les centres de garde d’enfants demeureront ouverts.

Le premier ministre Doug Ford a déclaré qu’il y avait un besoin urgent de resserrer les restrictions liées à la COVID-19.

« Ce virus, il se propage comme un incendie de forêt, et dans certains secteurs de la province, il y a un niveau alarmant de propagation dans la communauté », a-t-il soutenu.

« La semaine dernière, la modélisation a montré que, si rien n’était fait, nous pourrions faire face à 6000 cas quotidiens, accablant ainsi nos unités de soins intensifs [et provoquant] plus de décès. Mais nous pouvons éviter cela si nous prenons d’autres mesures maintenant », a ajouté M. Ford.

 

Le premier ministre a tenté de rassurer les résidents de Toronto et de Peel sur le fait qu’ils seraient encore en mesure d’obtenir la nourriture et les fournitures dont ils ont besoin durant le confinement.

« Évitez d’acheter sur le coup de la panique. Il est inutile d’acheter plus que ce dont vous avez besoin pour une semaine ou deux », a fait valoir M. Ford.

Le confinement sera en vigueur pour une période minimale de 28 jours, et la province affirme qu’il y aura des amendes pour les particuliers de 750 $ dans les cas d’une violation des règles de santé publique.

Vendredi, l’Ontario a signalé 1418 nouveaux cas de COVID-19 et huit décès supplémentaires liés au coronavirus.

Le gouvernement a indiqué qu’il y avait 400 nouveaux cas dans la région de Peel, 393 à Toronto et 168 dans la région de York.

Les plus récents cas ont porté le bilan dans la province à 100 790 infections.

À voir en vidéo