Les photos de l'année de Pedro Ruiz

Michel Gondry, ou la flamme de la bougie Michel Gondry, ou la flamme de la bougie 
    J’utilise beaucoup de lumière dans mes portraits, mais pour moi, la lumière en elle-même est l’image d’une vie et peut être éteinte à chaque instant. Fragile comme la flamme d’une bougie. Ici, j’attrape un grand homme, un grand artiste qui a bien représenté dans ses œuvres l’impermanence des choses.
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir
J’utilise beaucoup de lumière dans mes portraits, mais pour moi, la lumière en elle-même est l’image d’une vie et peut être éteinte à chaque instant. Fragile comme la flamme d’une bougie. Ici, j’attrape un grand homme, un grand artiste qui a bien représenté dans ses œuvres l’impermanence des choses.