La «punaise diabolique» aux portes du Québec

  Les étudiants qui accompagnent le chercheur Jacques Brodeur ratissent un espace naturel du mont Saint-Bruno avec leurs filets dans le but de récolter des échantillons des insectes présents.
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir
Les étudiants qui accompagnent le chercheur Jacques Brodeur ratissent un espace naturel du mont Saint-Bruno avec leurs filets dans le but de récolter des échantillons des insectes présents.