La «punaise diabolique» aux portes du Québec

    Mathilde Gaudreau et Éric Guerra-Grenier, des étudiants qui travaillent sous la supervision de Jacques Brodeur, en pleine chasse à la punaise marbrée.
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir
Mathilde Gaudreau et Éric Guerra-Grenier, des étudiants qui travaillent sous la supervision de Jacques Brodeur, en pleine chasse à la punaise marbrée.