Construction: les négociations avortent dans le secteur résidentiel

La loi spéciale, qui avait été adoptée le 30 mai dernier, donne aux parties jusqu’au 30 octobre pour s’entendre, à défaut de quoi les questions non résolues seront soumises à l’arbitrage.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne
La loi spéciale, qui avait été adoptée le 30 mai dernier, donne aux parties jusqu’au 30 octobre pour s’entendre, à défaut de quoi les questions non résolues seront soumises à l’arbitrage.