Reprenez vos nouvelles en main avec Christian Bégin.

Capsule 1 | Le choc Regardez

Capsule 1 Le choc

Vous hyperventilez en regardant vos vieux cahiers cinéma?

Capsule 2 | La tristesse Regardez

Capsule 2 La tristesse

Vous rêvez encore à votre presse papier la nuit?

Capsule 3 | La colère Regardez

Capsule 3 La colère

Vous avez envie de crier « Pourquoi tu m'as fait ça? »

Vous perdez votre presse papier? Vous aimerez notre nouveau cahier : Le D Magazine.

À partir du .

Le D Magazine

Tournez la page, une étape à la fois.

Truc #1 Respirez
par le nez

Truc #1 | Respirez par le nez

La nouvelle vous ébranle. Vous êtes anxieux. Vous mettez donc en pratique les exercices de respiration appris lors d’un cours de yoga obscur…

En cas de besoin, suivez-ces étapes pour vous fabriquer un sac en papier.

Truc #2 Affrontez
la réalité

Truc #2 | Affrontez la réalité

Vous refusez d’y croire. Votre esprit vous joue des tours et vous laisse croire que votre presse papier est encore bien présente, mais ce n’est qu’une illusion.
C’est le moment d’affronter la réalité. Et vite!

On vous entend même dire :

« Ça, une circulaire? Ben non voyons... c’est la même bonne presse papier que d’habitude! »

Truc #3 Exprimez-vous
calmement

Truc #3 | Exprimez-vous calmement

Vous vous sentez abandonné. Ce sentiment fait monter en vous la colère. Ami lecteur, calmez-vous.

On ne veut plus vous entendre dire :

« Ce n’est pas mêlant, je vois rouge! »

Truc #4 Pleurez
sans gêne

Truc #4 | Pleurez sans gêne

Vous ressassez tous les beaux moments passés avec votre presse papier, encore et encore. Vous pleurez à chaque fois que vous entendez son nom et rien ni personne ne peut vous faire entendre raison.

au besoin, suivez ces étapes pour vous fabriquer des mouchoirs en papier.

Truc #5 Changez
vos habitudes

Truc #5 | Changez vos habitudes

Vous vous rendez enfin à l’évidence, votre presse papier ne reviendra pas. Vous êtes fin prêt à tourner la page. Osez, foncez, n’ayez pas peur de sortir de votre zone de confort.

À cette étape, on aimerait vous entendre dire :

« Une presse de perdue, un Devoir de retrouvé! »