Un stade de baseball ou des logements pour les familles?

«Madame la mairesse, veuillez, s’il vous plaît, accorder votre précieuse attention autant aux organismes qui se préoccupent de la rareté du logement social qu’à monsieur Bronfman et aux amateurs de baseball et de copropriétés de Montréal», écrit l'autrice.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir «Madame la mairesse, veuillez, s’il vous plaît, accorder votre précieuse attention autant aux organismes qui se préoccupent de la rareté du logement social qu’à monsieur Bronfman et aux amateurs de baseball et de copropriétés de Montréal», écrit l'autrice.

Dans tout le débat sur le stade de baseball — faut-il subventionner ou pas le stade de baseball ? —, il y a des questions dont on ne traite jamais. Notamment son emplacement prévu : le bassin Peel dans le secteur Bridge-Bonaventure. Cet espace ne serait-il pas plus utile s’il était réservé à du logement abordable pour les familles des gens qui travaillent au centre-ville ?

La Ville de Montréal a mis sur pied une Table de concertation du secteur Bridge-Bonaventure à la suite du rapport de l’Office de consultation publique de Montréal paru en février 2020. Dans son rapport, l’OCPM recommande (au point 41) : autour du bassin Peel, un ensemble résidentiel mixte, à forte densité, mais à échelle humaine, doté de commerces et services de proximité, d’équipements collectifs et intégrant les cibles de logement social, abordable et familial.

Parmi les membres de la Table de concertation, il y a de nombreux organismes qui appuient cette recommandation. Nous avons très présent à l’esprit, juste l’autre côté du canal, le développement anarchique de Griffintown qui n’a fait aucune place à des parcs, des écoles, ou des espaces communautaires, ce qui résulte en une suite ininterrompue de tours de condominiums longeant le canal Lachine et s’étalant de celui-ci jusqu’à la rue Saint-Jacques. Voulons-nous vraiment faire la même chose de l’autre côté du canal ?

Il reste si peu d’espace pour des familles à Montréal et au centre-ville, le bassin Peel devrait de toute urgence leur être consacré. Nous avons déjà tout ce qu’il nous faut en immeubles en copropriété. Un stade de baseball réquisitionnerait un espace précieux et rare sur le bord du bassin, avec une façade aveugle sur le canal (quel intérêt ?) et nuirait à l’installation de familles dans le secteur. C’est un secteur enclavé entre le canal Lachine et une voie ferrée au nord et une autre voie ferrée vers le sud. Comment évacuer les dizaines de milliers de personnes qui quittent un stade de baseball après la partie ? Ne serait-il pas plus judicieux d’installer le nouveau stade, s’il en faut absolument un (ce qui n’est pas évident avec la présence du stade olympique), sur le site de l’hippodrome ?

Le secteur Bridge-Bonaventure est le dernier espace près du centre-ville qui peut encore permettre à de jeunes familles de demeurer à proximité de leurs lieux de travail, de profiter de la beauté du canal Lachine et du fleuve Saint-Laurent. Madame la mairesse, veuillez, s’il vous plaît, accorder votre précieuse attention autant aux organismes qui se préoccupent de la rareté du logement social qu’à monsieur Bronfman et aux amateurs de baseball et de copropriétés de Montréal.

S’il vous plaît, un peu de vision à long terme vers un partage plus équitable des espaces montréalais !

À voir en vidéo