Ray-Mont Logistiques dans l’Est, l’autre côté de la médaille

«Cet emplacement nous permettra de réduire de 82% nos émissions de gaz à effet de serre et de 88% notre distance parcourue sur les routes locales par camion», affirme l'auteur.
Photo: Alexandre Shields Le Devoir «Cet emplacement nous permettra de réduire de 82% nos émissions de gaz à effet de serre et de 88% notre distance parcourue sur les routes locales par camion», affirme l'auteur.

Au cours des dernières semaines, des critiques sévères ont été formulées contre Ray-Mont Logistique, qui souhaite relocaliser ses activités dans l’est de Montréal. Il est franchement injuste que l’on dépeigne de façon si négative un projet moderne, réducteur de gaz à effet de serre et conçu avec soin pour contribuer à la relance d’un secteur négligé de notre métropole.

Montréal est l’une des plus importantes villes portuaires d’Amérique du Nord. Cette position stratégique a fait naître une grande industrie de la manutention et du transbordement. Ray-Mont Logistiques est un acteur particulier de cette industrie. Notre petite entreprise familiale, fondée à Pointe-Saint-Charles il y a plus de 30 ans, s’est hissée parmi les géants du domaine en misant sur l’innovation, la haute technologie et un modèle d’affaires unique.

L’exportation de grains ou de légumineuses se fait généralement en vrac et en grande quantité. Notre entreprise a développé des solutions de livraison de ces marchandises par conteneurs. L’effet est double : de petits producteurs du Québec et du Canada peuvent ainsi exporter, et de petits acheteurs du monde peuvent acheter, comme les pays dans le besoin. Plus du tiers de nos opérations consistent d’ailleurs à acheminer de l’aide humanitaire par le Programme alimentaire mondial de l’ONU. Nous en sommes le transitaire exclusif au pays. Notre entreprise est donc le principal pivot de l’aide alimentaire internationale du Canada.

Un projet de revitalisation d’un site fortement contaminé

Avec la même vision, nous avons fait l’acquisition en 2016 d’un terrain situé dans Hochelaga-Maisonneuve pour nous rapprocher du port. Situé sur le site de l’ancienne Canadian Steel Foundries, ce terrain abandonné était fortement contaminé, témoin de près d’un siècle d’activité industrielle lourde. Nous avons l’obligation légale et le devoir moral de réhabiliter ce site pour limiter l’impact des contaminants lourds contenus dans les sols sur la faune et la flore. C’est pourquoi nos experts en environnement réalisent depuis 2018 les différentes étapes du Plan de réhabilitation environnementale approuvé par les autorités compétentes.

Chaque étape franchie permet de concrétiser cette réhabilitation pour que le terrain redevienne un actif pour la métropole. Cet emplacement nous permettra de réduire de 82 % nos émissions de gaz à effet de serre et de 88 % notre distance parcourue sur les routes locales par camion. Notre déménagement éliminera près du tiers du camionnage lourd total sur la rue Notre-Dame.

Nous voulons aménager un terminal intelligent ultramoderne qui fera briller l’expertise de Montréal en intelligence artificielle et logistique sur la scène mondiale. Deux cents personnes y travailleront. À ce jour, nous avons investi 35 millions de dollars dans le développement du projet, dont près de la moitié dans la décontamination du site. Nous avons volontairement mis nos travaux sur pause pour élaborer avec la Ville et les citoyens des mesures qui répondront aux préoccupations soulevées. Nous avons confiance que ce travail effectué avec la communauté permettra de bonifier concrètement notre projet, d’autant plus qu’il est coordonné par un organisme communautaire local.

Ray-Mont Logistiques est un succès de l’entrepreneuriat québécois. En plus de nos installations de Montréal, nous sommes présents à Charleston en Caroline du Sud, Seattle dans l’État de Washington, Vancouver et Prince Rupert en Colombie-Britannique. À cet endroit, plus de la moitié de notre main-d’œuvre est autochtone ; partout, nous avons pour priorité de nouer de bonnes relations avec les communautés et de recruter localement.

Nous voulons faire un bon projet dans l’est de Montréal. Un projet dont les citoyens seront fiers, qui aura des retombées positives sur le plan économique, social, environnemental et qui permettra à Ray-Mont Logistiques de demeurer un rouage essentiel de l’action humanitaire et du commerce international du Québec et du Canada.
 



Trois autres signataires ont été ajoutés, par erreur, à une version précédente de ce texte. 

 

À voir en vidéo