Peut-on remplacer «woke» et «wokisme»?

«En résumé, les termes gauchisme radical, diversitarisme, minoritarisme et identitarisme de gauche sont des substituts potentiels du syntagme idéologie woke et du nom wokisme», écrit l'auteur.
Photo: George Clerk Getty Images «En résumé, les termes gauchisme radical, diversitarisme, minoritarisme et identitarisme de gauche sont des substituts potentiels du syntagme idéologie woke et du nom wokisme», écrit l'auteur.

Le 23 septembre dernier, Le Devoir publiait un texte dans lequel je cherchais à décrire le sens du mot « woke » en français québécois. L’article a suscité son lot de questions. Plusieurs personnes m’ont notamment demandé s’il serait possible de remplacer cet anglicisme et son dérivé « wokisme » par d’autres mots moins équivoques ou moins péjoratifs.

Quelques possibilités de substitutions à idéologie woke et wokisme s’offrent en effet à nous.

Ainsi, on peut tout simplement recourir au terme « gauchisme radical » pour renvoyer à l’idée générale d’un courant politique d’extrême gauche.

Si l’on juge ce générique trop vague, l’emploi des néologismes « diversitarisme » et « minoritarisme » est alors à envisager. Ces deux mots de sens plus restreints captent l’essence même du courant idéologique en question, qui milite avant tout pour la défense et la promotion sociale d’une diversité de groupes perçus comme culturellement minorisés (usuellement dits « victimes d’oppression systémique »).

D’un autre point de vue, on estimera plutôt que le wokisme est un identitarisme, c’est-à-dire que la notion d’identité est au fondement de cette idéologie. En français, on associe traditionnellement le terme « identitarisme » à des idéologies d’extrême droite, par exemple celle de la « mouvance identitaire » en Europe. Il n’est pas pour autant exclu de reprendre ce mot dans le syntagme « identitarisme de gauche » pour référer à l’autre extrémité du spectre politique que semble occuper la pensée woke.

En résumé, les termes « gauchisme radical », « diversitarisme », « minoritarisme » et « identitarisme de gauche » sont des substituts potentiels du syntagme idéologie « woke » et du nom « wokisme ». Les adjectifs correspondants à ces termes peuvent aussi être mis à profit. Ainsi, plutôt que de parler d’une gauche woke, il serait dans certains contextes possible de parler d’une gauche radicale, diversitaire, minoritariste ou encore identitaire.

Seul le temps nous permettra de voir si ces équivalents plus ou moins exacts parviendront à s’imposer durablement au côté de « woke » ou en substitution de celui-ci. Pour autant qu’elles s’y affairent, les instances normatives comme l’OQLF pourront certainement influencer l’usage. Toutefois, le verdict définitif appartiendra aux francophones du Québec qui sont libres d’accepter ou de rejeter, selon leur bon vouloir, des néologismes empruntés ou forgés de toutes pièces.

À voir en vidéo