Un mutisme inquiétant concernant des églises qui brûlent

«Êtes-vous aussi inquiet devant cette montée? Pourquoi fermez-vous les yeux quand il s’agit de la christianophobie, et réagissez-vous rapidement quand il s’agit de l’islamophobie? Est-ce, selon vous, juste et équitable?», demande l'autrice au premier ministre Justin Trudeau.
Photo: Jason Franson La Presse canadienne «Êtes-vous aussi inquiet devant cette montée? Pourquoi fermez-vous les yeux quand il s’agit de la christianophobie, et réagissez-vous rapidement quand il s’agit de l’islamophobie? Est-ce, selon vous, juste et équitable?», demande l'autrice au premier ministre Justin Trudeau.

Lettre ouverte au premier ministre Justin Trudeau

Lorsque vous avez été élu, nous avons cru en vous pour votre ouverture pour le multiculturalisme et, de surcroît, pour le respect de toutes les religions.

Or, nous avons constaté depuis un certain temps que vous parlez beaucoup de votre inquiétude envers l’islamophobie. Vous avez raison de vous en inquiéter, car nous sommes dans un pays de paix qui respecte le droit des personnes et qui ne doit pas tolérer ce genre d’attitudes.

Cependant, à notre grande surprise, quand il a été question des églises qui ont été soit vandalisées (peinture sur les portes ou graffitis), soit détruites et brûlées complètement par des incendies provoqués, vous n’avez pas soufflé mot.

Pourtant, il ne s’agissait pas seulement d’une seule église, mais de quarante-huit (48) incidents contre des églises, et ce, depuis seulement quelques semaines.

Eh bien oui, rien de rien ! Aucun signe, aucun message, un mutisme total.

Que devons-nous comprendre de votre silence ? Est-ce que ces gestes sont acceptables selon vous ? Vous y acquiescez ? Car, comme le dit le proverbe, « qui ne dit mot, consent ».

Jusqu’où ira votre tolérance envers ces gestes criminels ? Quand allez-vous les dénoncer ? Quelle action allez-vous entreprendre pour arrêter les personnes coupables et mettre fin à ces crimes ?

Tous ces actes ne démontrent-ils pas une montée réelle de christianophobie ? Êtes-vous aussi inquiet devant cette montée ? Pourquoi fermez-vous les yeux quand il s’agit de la christianophobie, et réagissez-vous rapidement quand il s’agit de l’islamophobie ? Est-ce, selon vous, juste et équitable ? N’est-ce pas plutôt de l’ordre de la discrimination et du favoritisme ?

Si je me permets de vous poser toutes ces questions, c’est que selon vos discours, vous semblez vouloir favoriser la paix et traiter tout le monde de la même façon. Or, dans les faits, vous n’agissez pas ainsi. Hélas ! Vos agissements risquent d’augmenter les actes de violence, de créer un préjudice et un climat de haine, de frustration, de méfiance, de vengeance et de suspicion, et lancent comme message à la population que le gouvernement désire protéger et sécuriser un groupe en particulier et pas les autres.

Le risque que vous prenez est grand, monsieur Trudeau, soit celui de perdre votre crédibilité et la confiance que vous portent les citoyens pour qui la justice, l’équité et la sécurité sont importantes.

Le gouvernement en place n’a-t-il pas plutôt le devoir de sécuriser et de protéger toute la population en établissant des lois communes visant l’intérêt général de façon inclusive et de voir à l’égalité des droits de tous en établissant les mêmes règles pour tous ? Ne doit-il pas respecter et protéger les droits existants et la sauvegarde des institutions, du patrimoine de son propre pays et du peuple fondateur qui est d’origine judéo-chrétienne ?

Merci, monsieur Trudeau, de bien vouloir nous éclairer là-dessus…

À voir en vidéo