Legault n’est pas le bienvenu au défilé de la Fierté

«Si François Legault tient à marcher avec nous, qu’il revisite ses politiques et discours à notre égard. En attendant, nous nous passerons volontiers de sa présence», réclament les auteurs.
Photo: Renaud Philippe Le Devoir «Si François Legault tient à marcher avec nous, qu’il revisite ses politiques et discours à notre égard. En attendant, nous nous passerons volontiers de sa présence», réclament les auteurs.

Le 5 août dernier, le premier ministre François Legault annonçait sa participation au défilé de Fierté Montréal, le 18 août prochain. Cette nouvelle a été accueillie avec plaisir par l’ancien vice-président de Fierté Montréal, Jean-Sébastien Boudreault. Le discours soi-disant apolitique de ce dernier a déjà été critiqué par le passé ; aujourd’hui, sa posture quant à la présence de M. Legault est reçue avec scepticisme par certaines personnes de la communauté LGBT.

En effet, l’initiative communautaire « Let go of Legault ! » somme le premier ministre de se retirer du défilé, par le biais d’une pétition, et demande aux personnes d’exprimer leur désaccord à Fierté Montréal afin que l’organisme retire l’invitation faite à M. Legault. Si ce dernier se présente, il sera hué.

Pourquoi ? À première vue, sa participation ainsi que sa promesse d’accorder 1,6 million de dollars à Fierté Montréal laissent croire que le premier ministre soutient les communautés LGBT. Or, M. Legault n’est pas un allié. Depuis 2015, lui et son parti bloquent les avancées dans la reconnaissance légale des adultes et enfants trans citoyens (projet de loi 103), des personnes trans non binaires et des personnes trans non citoyennes. Autrement dit, M. Legault et son parti entravent l’égalité juridique d’un pan de la communauté LGBT et, par ce fait même, contribue à sa marginalisation.

De plus, M. Legault et la CAQ sont responsables de l’adoption sous bâillon du projet de loi 21, dénoncé comme outil de racisme systémique nuisant particulièrement aux femmes musulmanes. Cet enjeu peut paraître distinct des revendications des personnes LGBT, rappelons toutefois qu’il existe des personnes LGBT de toutes les religions, de toutes les ethnicités et de tous les genres qui auront à choisir entre une facette de leur identité et la nécessité de travailler pour subsister. Par ailleurs, l’abandon de 18 000 dossiers d’immigration implique que certaines personnes LGBT « perdent tout espoir de rencontrer leurs proches en sol québécois ».

Enfin, le premier ministre a récemment exprimé sur Facebook son appui au livre L’empire du politiquement correct, de Mathieu Bock-Côté. Le livre en question qualifie le mouvement pour les droits des personnes trans de « loufoque » et avance que la modernité est en chute libre en raison de la « figure du queer ». Selon le journaliste Jonathan Montpetit, l’appui à un livre présentant les groupes minoritaires comme des menaces par le premier ministre atteste d’une idéologie conservatrice rigide et inquiétante.

Bref, si M. Legault tient à marcher avec nous, qu’il revisite ses politiques et discours à notre égard. En attendant, nous nous passerons volontiers de sa présence.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

53 commentaires
  • Gilles Bonin - Inscrit 10 août 2019 06 h 20

    Quel charabia

    et mauvaise foi que ce commentaire. Un petit parti-pris de sectaires insignifiants....

    • Jean-Henry Noël - Abonné 10 août 2019 19 h 34

      Mais, M. Legault est un ultra-conservateur. Il gouverne pour la majorité, québécoise et hétéro. Les minorités, quelqu'elles soient, ne sont pas avenues. La CAQ, descendante de l'ADQ, elle descendante de l'Ubion nationale, est remontée à Duplessis. Il s'entendra bien avec Andrew Scheer, un Anglo de même facture.

    • Pierre Grandchamp - Abonné 11 août 2019 07 h 20

      Je ne suis pas un partisan de la CAQ, Legault est plutôt de droite; mais pas ultra-conservateur : premier sophisme. Ultra-conservateur : Maxime Bernier. « Les minorités non avenues » : autre sophisme.

      Quant à votre analyse généalogique :il y a tout un monde de distance entre Duplessis et Legault : fabulation! Plusieurs caquistes devraient voter pour le Bloc; dans certains coins, possible que certaines votent, malheureusement, conservateurs.Démocratie!

      Si Legault avait été ultra-conservateur , la loi 21 se serait appliquée aux CPE et aux écoles privées.A ned pas oublier que plusieurs sociétés européennes ont adopté des mesures pour la laïcité de l'état. J'ai beaucoup de difficultés à comprendre que, selon vos propos, vous appuyiez l'infériorisation de la femme, en 2019. Ces jours-ci, des femmes Belges ont été menacées de mort, au Maroc, pour avoir osé s'y présenter en shorts.

    • Pierre Grandchamp - Abonné 11 août 2019 08 h 46

      Les minorités " quelles qu'elles soient": anglo québécoise, italienne,colombienne, grecque, chinoise, Témoins de Jéhova,..?????

    • Jean-Henry Noël - Abonné 11 août 2019 11 h 57

      Puis-je vous rappeler que le maître à penser de M. Legault n'est nul autre que Mathieu Bock-Côté ?

    • Gilles Bonin - Inscrit 11 août 2019 12 h 35

      Tout compte fait, je crois que malheureusement Le Devoir a commis une faute d'éthique. Sous prétexte d'une libre opinion, ce journal vient cautionner des écrits qui incitent à l'incivilité. L'espace entre incivilité, hostilité, agresion est très mince. Le Devoir a préféré glisser sur cette pente. Ce journal qui a été très longtemps l'étoile du nord qui nous guidait dans la réfléxion, maintenant il prend une tournure qui, j'en ai peur, contribura à sa perte de lecteurs. Triste!

    • Pierre Grandchamp - Abonné 11 août 2019 13 h 56

      @ M. Noel qui écrit : « Puis-je vous rappeler que le maître à penser de M. Legault n'est nul autre que Mathieu Bock-Côté ? »

      Encore une affirmation gratuite et tordue, sans nuance : « LE » maître à penser! M. Legault est entouré d’une foule de conseillers politiques; en plus de ses députés et ministres.

      Quant à moi, je lis, avec beaucoup d’intérêts, différents chroniqueurs et éditorialistes. J’apprécie MBC, pour un! Cette fin de semaine, bonne chronique de M. Baillargeon sur la pensée critique, justement!

    • Jean-Henry Noël - Abonné 11 août 2019 16 h 35

      M. Grandchamp, À bon entendeur, salut.
      Mathieu-Bock-Côté :
      https://www.journaldemontreal.com/2019/08/01/vive-le-nationalisme-quebecois

  • Hélène Lecours - Abonnée 10 août 2019 07 h 40

    Des choux, des pommes, des patates

    Mettez le tout dans un défilé de la fierté gay et...aurez-vous des femmes voilées qui défilent et des immigrants sans dossier qui vous soutiennent fièrement ? Que cet homme de droite - aux idées bien arrêtées - marche avec vous (nous) est déjà très bien je trouve.

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 10 août 2019 08 h 29

    … Fierté ?

    « Bref, si M. Legault tient à marcher avec nous, qu’il revisite ses politiques et discours à notre égard. En attendant, nous nous passerons volontiers de sa présence. » (Alexis Marcoux et Sam Kaizer, Candidat, Maîtrise, Criminologie, UMtl, et Personne trans / Activiste LGBT)

    De cette citation, une douceur :

    Si notre PM représente, dans ses positions, la position d’environ 70-75% de la population, la dite population serait-elle, aussi, invitée à Marcher le Défilé de la …

    … Fierté ? - 10 août 2019 –

  • Michel Lebel - Abonné 10 août 2019 08 h 31

    Aucune obligation


    Aucune obligation pour personne de participer à ce défilé, à quelconque défilé. Liberté avant tout!

    M.L.

  • Michel Drysdale - Inscrit 10 août 2019 08 h 46

    des raccourcis absurdes

    Vous devriez lire en page B3 "Comprendre et développer la pensée critique" par Normand Baillargeon, ce serait un bon départ. Un peu d'ouverture et moins d'amalgames svp. Mêler, le projet de loi 21, les femmes musulmanes, les dossiers des réfugiés et le livre de MBC à la participation de $1.6M de la CAQ à Fierté Mtl pour conclure qu'il faut absolument huer M. Legault lors de votre parade...c'est pas avec cette rigueur que vous écrirez vous thèses, du moins je l'espère. Tant qu'à y être, la présidente (transgenre) de la FFQ écrivait cette semaine "vouloir créer un pays sur un territoire volée (sic) et jamais cédé #non merci". Est-ce que tous les indépendantistes devrait à l'avenir huer, les trans et les membres de la FFQ? Un peu de nuance svp!