Le développement immobilier doit favoriser la mixité et la diversité à Montréal

Les besoins en logements sociaux et abordables à Montréal sont très nombreux et il est nécessaire que les réponses à ces besoins se retrouvent à la grandeur de la ville, écrivent les auteurs.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Les besoins en logements sociaux et abordables à Montréal sont très nombreux et il est nécessaire que les réponses à ces besoins se retrouvent à la grandeur de la ville, écrivent les auteurs.

Depuis plusieurs décennies, des élus municipaux montréalais et des organismes communautaires de tous les horizons misent sur le concept de l’inclusion dans le développement immobilier résidentiel afin de mieux répondre aux besoins diversifiés de la population.

Certains arrondissements précurseurs ont d’ailleurs déployé des efforts considérables, malgré de nombreuses contraintes, afin d’amorcer un changement de pratiques au sein du marché immobilier résidentiel. En négociant la construction de logements sociaux et abordables dans le cadre de la construction de condos neufs nécessitant des changements réglementaires, ces élus ont su poser les bases de ce qui se met en place actuellement à Montréal.

La stratégie d’inclusion adoptée en 2005, uniquement basée sur un pouvoir incitatif de l’administration, fait maintenant place à une approche réglementée et obligatoire, un gain majeur pour notre métropole. Les pouvoirs permettant à l’administration actuelle d’aller de l’avant avec cette approche inédite au Québec ont été conférés à toutes les municipalités en 2017, par M. Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales de l’époque. Ce changement dans la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme était souhaité depuis de nombreuses années par les administrations précédentes à Montréal.

Besoins nombreux

 

Le 12 juin dernier, la mairesse Valérie Plante a présenté aux Montréalaises et aux Montréalais le fruit de ces années de revendications et de négociations, soit un projet ambitieux de règlement sur l’inclusion des logements sociaux, abordables et familiaux. Ce règlement permettra de structurer le marché de la construction neuve partout sur le territoire de la ville et pour tous les projets privés de plus de cinq logements.

Il aura le net avantage de mettre de l’avant des règles claires, valables pour tous et connues à l’avance, et il tiendra compte de la diversité des réalités des quartiers montréalais. Des consultations publiques, prévues cet automne, permettront aussi d’entendre l’ensemble des citoyens sur cet outil afin de le bonifier.

Les besoins en logements sociaux et abordables à Montréal sont très nombreux et il est nécessaire que les réponses à ces besoins se retrouvent à la grandeur de la ville.

En adoptant un règlement qui touchera tant les grandes tours du centre-ville que les projets dans des arrondissements moins enclins au développement de logements sociaux, abordables et familiaux, les élus montréalais prennent une position claire pour une ville riche de ses différences, forte de sa cohésion, vibrante et accueillante.

 

Bravo pour cette audace qui fera de notre Montréal une ville où il fait bon vivre pour toutes et tous, étudiant-es, ainé-es, travailleur-ses et familles.

À voir en vidéo