L’interdiction des signes religieux ne peut être comparée à l’homophobie

«Il n’y a pas de terrorisme gai. L’homosexualité n’est pas une doctrine conservatrice qui remet en question les acquis de la modernité. Il n’y a pas de raison valable d’avoir peur de l’homosexualité», estime l’auteur.
Photo: Rich Legg Getty images «Il n’y a pas de terrorisme gai. L’homosexualité n’est pas une doctrine conservatrice qui remet en question les acquis de la modernité. Il n’y a pas de raison valable d’avoir peur de l’homosexualité», estime l’auteur.

Le jeudi 9 mai 2019, Manon Massé a dressé un parallèle entre l’opposition au port de signes religieux par les enseignants et l’homophobie. Dans les années 1970, a rappelé Manon Massé, « une large partie de la population était convaincue que nous, les gais et lesbiennes, on ne pouvait pas enseigner ou s’occuper des enfants parce qu’on allait les contaminer avec nos différences. Une chance que les politiciens de l’époque et ceux qui ont suivi n’ont pas appuyé leur seul jugement sur les qu’en-dira-t-on, parce qu’aujourd’hui, il manquerait bien des profs ! »

La comparaison avec l’orientation sexuelle revient souvent dans les débats sur la laïcité. L’argument consiste à dire qu’on ne peut pas demander sans raison grave à un religieux sincère, bon citoyen, de mettre en question sa foi et de la pratiquer seulement en privé, car, comme pour l’homosexualité, la foi serait constitutive de l’identité des gens et ce serait manquer de sensibilité que de leur demander de nier cette part d’eux ou de les considérer comme de moins bons citoyens à partir de cette différence

Cependant, l’homophobie ne ressemble pas suffisamment aux religions et à leurs symboles pour que l’analogie soit pertinente.

En comparant l’homosexualité à la religion, Manon Massé compare quelque chose d’inné, qu’on ne peut changer volontairement, à un acquis culturel dont on peut se départir si on en fait le choix. Sa comparaison ne peut tenir la route que si l’on suppose que l’homosexualité est un choix. Or la science sérieuse sait depuis un bon moment déjà que l’orientation sexuelle n’est pas un choix. Elle s’impose à nous, et même si elle peut se modifier au cours d’une vie, ce changement n’est jamais volontaire. Si on pouvait choisir son orientation sexuelle comme on peut choisir de porter le hidjab, les personnes homosexuelles voulant changer d’orientation ne se suicideraient pas en si grand nombre.

Préjugé

En comparant l’homosexualité à quelque chose que l’on peut choisir librement, Manon Massé propage un préjugé de la droite la plus rétrograde. Plusieurs conservateurs de droite croient en effet que l’orientation sexuelle est un choix, afin de rendre les homosexuels responsables de ce qu’ils considèrent comme un désir pervers, voire satanique. L’homosexualité est pour eux un péché, et par définition un péché doit être choisi librement.

Il y a plusieurs autres différences entre l’identité religieuse et l’orientation sexuelle. Les désirs physiologiques ne sont pas des convictions profondes « authentiques ». Il n’y a pas de terrorisme gai. L’homosexualité n’est pas une doctrine conservatrice qui remet en question les acquis de la modernité. Il n’y a pas de raison valable d’avoir peur de l’homosexualité.

Les homosexuels peuvent évidemment être solidaires des opprimés. Sauf que les religieux ne sont pas opprimés au Canada, ils jouissent au contraire de privilèges, comme celui de pouvoir déclarer publiquement que les homosexuels sont des abominations sans être poursuivis pour incitation à la haine, ou de jouir d’écoles confessionnelles financées par des fonds publics.

La comparaison établie par Manon Massé entre l’homophobie et les symboles religieux ne tient pas la route. Il est déplorable de voir la porte-parole de Québec solidaire instrumentaliser les homosexuels pour défendre des religions qui s’opposent souvent encore à leurs droits.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.

132 commentaires
  • Nadia Alexan - Abonnée 11 mai 2019 01 h 41

    Une comparaison boiteuse!

    Merci, monsieur Doyon, de cette explication lucide pour nous éclairer. La gauche qui s'allie à l'obscurantisme cherche des justifications qui ne tiennent pas la route pour sa défense de l'intégrisme religieux.

    • Christian Montmarquette - Abonné 11 mai 2019 10 h 48

      "La gauche qui s'allie à l'obscurantisme" - Nadia Alexan

      Et à quoi vous alliez-vous, vous ?

      En propageant constamment le préjugé comme quoi les femmes voilées sont des intégristes en accord avec les lapidations et les décapitations?

    • Cyril Dionne - Abonné 11 mai 2019 12 h 43

      Disons que Mme Alexan a raison. C'est dans les théocraties et celles en devenir qu'on voit les intégristes islamo-fascistes qui sont en accord avec les lapidations et les décapitations. Pas beaucoup de bouddhistes ou d'anglicans en tout cas. lol.

      La gauche est tellement rendue à gauche qu'elle fait partie maintenant de l'extrême droite. D'où le terme islamo-fasciste qui semble très approprié dans leur cas. Et pardieu qu’il aimerait installer le même système ici. Croit ou meurt, tel est leur devise maintenant. Il ne manque plus qu’Adil Charkaoui se pointe pour que la boucle soit complète. Vous voulez une petite charia avec ça?

    • Sylvain Auclair - Abonné 11 mai 2019 13 h 32

      Une femme voilée affirme, d'entrée de jeu, à tous ceux qui la regardent: «Je suis d'abord et avant tout musulmane.» La déclaration de son appartenance religieuse (et non de son identité, parce que la religion est un choix) passe avant tout. C'est ça qui enfreint la laïcité.

    • Christian Montmarquette - Abonné 11 mai 2019 14 h 19

      @Cyril Dionne,

      "La gauche est tellement rendue à gauche qu'elle fait partie maintenant de l'extrême droite. D'où le terme islamo-fasciste" - Cyril Dionne

      Permettre à quelques enseignantes de porter un foulard durant leur cours.

      Wow ! - Quel fascisme !!

      - Mais vous, vous avez appuyé le PQ et la CAQ qui laissent crever les plus pauvres de misère avec une chèque d'aide sociale 399$ par mois.. Mais ça, ce n'est pas du fascisme.

      - Par chance que le ridicule ne tue pas.

      "Des assistés sociaux devront vivre avec 399 $ par mois" - Radio-Canada

      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/813943/loi-70-assistes-sociaux-399-dollars-par-mois

    • Pierre Grandchamp - Abonné 12 mai 2019 16 h 47

      "La trajectoire historique des Québécois a été marquée au fer rouge par la domination de l’Église. Ils ne souhaitent pas que la religion – la leur ou celle des autres – revienne s’immiscer dans leur vie."
      https://www.journaldemontreal.com/2019/05/12/la-laicite-une-trajectoire-de-deux-siecles-de-combat

  • Raynald Rouette - Inscrit 11 mai 2019 06 h 18

    En désespoir de cause


    La bataille est perdue, pourtant ses membres ou porte-paroles persistent à dire n’importe quoi.

    Ce que Normand Lester expliquait récemment sur son blogue: Québec Solidaire et les « idiots utiles ».

    • Christian Montmarquette - Abonné 12 mai 2019 09 h 46

      @ Raynald Rouette,

      Traiter les autres d'idiots, mépriser, insulter..

      C'est tout ce que nos caquo-péquistes semblent être en mesure de faire pour défendre leur position.

      Un véritable empoisonnement et rabaissement systématique du niveau diu débat.

  • Claude Saint-Jarre - Abonné 11 mai 2019 06 h 18

    Laïcité

    Pour une société laïque, pour une métaphysique sans théologie, pour une séparation de l'État, de la religion, de l'Église. Merci.! :)

  • Pierre Laliberte - Abonné 11 mai 2019 06 h 40

    Bonne mise au point

    Massé et bien d'autres de ses congénères faussent le débat en mélangeant les genres allégrement parce qu'ils semblent avoir la conviction que tout ce débat n'est le fait que d'attardés plus ou moins intolérants à l'égard de la différence qu'il faut ou bien éduquer (les attardés) ou bien dénoncer (les racistes). Une vision assez méprisante du peuple dont ils se réclament pourtant à grands cris.

    • Eric Ricard - Abonné 11 mai 2019 09 h 33

      J'aimerais rajouter que dans plusieurs pays où les lois sont fondées sur l'interprétation de la Charia, les relations homosexuelles sont jugées criminelles et la sentence maximale pour ce crime est la peine de mort. Mais Q.S. juge toujours qu'il faut éduquer, nous les Québécois attardés et racistes. Misère !

    • Christian Montmarquette - Abonné 11 mai 2019 13 h 07

      @Eric Ricard,

      "Q.S. juge toujours qu'il faut éduquer, nous les Québécois attardés.." - Eric Ricard

      Commençons par vous d'abord.

      LA différence, c'est que la séparation du pouvoir religieux et du pouvoir de l'État est chose faite au Québec et depuis longtemps. Et notre gouvernement ne gouverne pas selon la loi canonique catholique pour votre petite information.

      Il n'existe aucune loi religieuse investie d'un quelconque pouvoir légal en mesure d'imposer des peines judiciaires et des sentences au Québec.

      Transposer ce qui se passe en Arabie saoudite au Québec, c'est de la désinformation qui ne fait que propager des préjugés et exacerber la xénophobie envers une communauté soumise exactement aux mêmes règles et aux mêmes lois que tout le monde au Québec.

    • Eric Ricard - Abonné 11 mai 2019 17 h 30

      Heureusement que Q.S. et M. Montmarquette sont là pour nous éduquer et nous dire quelle amalgame est bon et l'autre méchant. Comme faire l'amalgame entre l'homophobie et la laïcité comme Mme Massé le fait, c'est bon. Faire l'amalgame entre raciste, xénophobe et ceux qui prône une véritable laïcité dans nos écoles, c'est bon (surtout les caquistes et péquistes). Il faudrait censurer et taire les excès de ceux qui abuse du pouvoir de leurs religions dans certains pays. Il ne faut absolument plus parler de ce qui se passe en Arabie Saoudite et dans d'autres pays qui interprète leurs religions de façon dogmatique et brutale. Cela pourrait nuire à l'émancipation de leur religion au Québec. Tant qu'à parler d'émancipation, pourquoi ne pas créer des tribunaux religieux parallèles comme le prône certains philosophes. Il me semble qu'on en est rendu là au Québec. Après tout, la liberté de religion est inscrite dans nos chartes.

      En terminant, sans condescendance de ma part, pl21 veut soumettre les communautés religieuses aux mêmes règles et mèmes lois que tout le monde au Québec.

    • Loyola Leroux - Abonné 11 mai 2019 22 h 06

      Monwieur Montmarqettte, la séparation de l'église et de l'était est théorique tant que l'état permet les taxes casher et halal sur les aliments que nous mangeons.

    • Christian Montmarquette - Abonné 12 mai 2019 08 h 11

      @Loyola Leroux,

      "La séparation de l'église et de l'État est théorique tant que l'État permet les taxes casher et halal sur les aliments que nous mangeons" -Loyola Leroux

      Si la séparation actuelle de l'Église et de l'État n'est pas "théorique" elle demeure, je vous l'accorde, perfectible.

      Et vous me voyez très heureux d'être 100% d'accord avec vous, quand vous proposez de retirer des taxes casher et halal sur les aliments.

      Comme je le répète à ceux qui croient que QS n'est pas en faveur de la laïcité, QS va au contraire plus loins que la CAQ quand il propose la fin du financement public des écoles confessionnelles et la fin des exemptions de taxes et d'impôts aux organismes religieux. Ce qui constitue une véritable "LAÏCTÉ DE L'ÉTAT" et de nos institution, et non des individus.

    • Christian Montmarquette - Abonné 12 mai 2019 09 h 27

      @ @Loyola Leroux,

      J'aurais du vérifier vos informations avant de vous répondre.

      De telles taxes n'existent pas:

      "Le Parti québécois exhorté à démentir le mensonge de la « taxe cachère »"

      - Centre consultatif des relations juives et israéliennes / CNW :

      Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes-Québec (CIJA-Québec) appelle le Parti québécois à démentir la théorie du complot à caractère antisémite colportée par sa candidate dans la circonscription de Gouin, Louise Mailloux.

      « Nous sommes extrêmement troublés par la candidature de Mme Mailloux qui s'est fait le relais à plusieurs reprises de la légende urbaine dite de la 'taxe cachère' et qui aujourd'hui a affirmé aux médias qu'elle assumait toutes ses déclarations passées », a déclaré Luciano G. Del Negro, vice-président de CIJA-Québec.

      Selon Mme Mailloux, la certification cachère est une « arnaque », un « vol » et une « taxe » payée « directement (…) à la synagogue » que paieraient les Québécois à leur insu.[1] Elle fait ainsi écho à une théorie du complot concoctée et mise en circulation par le Ku Klux Klan et diffusée par plusieurs autres groupes racistes et néo-nazis.

      Cette propagande anti-juive prétend faussement que la certification cachère gonfle le prix des produits alimentaires certifiés, bénéficie financièrement à la communauté juive et contribue à exposer les Juifs québécois au ressentiment infondé de leurs concitoyens.

      https://www.newswire.ca/fr/news-releases/le-parti-quebecois-exhorte-a-dementir-le-mensonge-de-la--taxe-cachere--513919501.html

  • Pierre Grandchamp - Abonné 11 mai 2019 06 h 54

    QS n'en est pas à une confusion près

    QS n'en est pas à une confusion près. Voici ce qu'écrivait Solm Zanetti, en 2014:

    "Pourquoi et jusqu'où interdire les signes religieux ?

    L'interdiction du port de signes religieux pour certains fonctionnaires est nécessaire pour maintenir la confiance des citoyens en la neutralité de l'État. Tout le monde s'entend au Québec pour dire que les représentants de la loi (juges, policiers, gardiens de prison, etc.) doivent s'abstenir d'afficher des signes religieux, puisque le fait d'afficher leur appartenance à une religion pourrait les placer en apparence de conflit d'intérêts et semer un doute quant à leur jugement sur certaines questions morales, sociales et politiques sur lesquelles ils ont à intervenir au nom de l'État."

    Contrairement à ce que suggérait le rapport Bouchard-Taylor, les enseignants de l'école publique devraient aussi s'abstenir de porter des signes religieux. En effet, l'école est un lieu d'éducation ouvert où toutes les questions doivent pouvoir être posées et toutes les idées, soumises à la critique." https://quebec.huffingtonpost.ca/sol-zanetti/debat-laicite-quebec_b_3824786.html

    Maintenant, il prône le contraire avec QS.

    • Christian Montmarquette - Abonné 11 mai 2019 09 h 27

      "Voici ce qu'écrivait Sol Zanetti, en 2014.." - Pierre Grandchamp

      François Doyon a déjà appuyé Québec solidaire.

      Je le sais, nous étions des amis assez proches sur Facebook et j'échangais régulièrement avec lui.

      Y'a rien que les fous qui ne changent pas d'idée.

    • Cyril Dionne - Abonné 11 mai 2019 12 h 35

      M. Grandchamp,

      La concentration de girouettes semble bien établit chez QS. On imagine que c'est ce qu'ils appellent faire de la politique autrement. lol à la puissance de mille.

    • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 11 mai 2019 13 h 13

      « Y'a rien que les fous qui ne changent pas d'idée. » (Christian Montmarquette)

      Possible, mais lorsqu’ils entendent des « voix », ou la voix de leur principale thérapeute, leurs idées parviennent à …

      … ÉVOLUER et faire ÉVOLUER ! - 11 mai 2019 -

    • Carmen Labelle - Abonnée 11 mai 2019 14 h 25

      @ Christian Monmarquette
      J'ai milité à Qs plusieurs années et me suis porté candidate deux fois. Mais je n'ai jamais, pour accéder à un poste de candidate ou de députée potentielle, renié mes convictions profondément ,laïques; j'ai toujours exprimé haut et fort ma position pour l'interdiction mur à mur des signes religieux au sein de l'État ( ce qui implique de retirer ce foutu crucifix) et de tous ses représentants. Cela m'a valu d'ailleurs d"être copieusement vilipendée et insultée par plusieurs militants de Qs.

      Je ne me suis pas laissée inféoder par la ligne du parti imposée par les militants radicaux et le politburo, ce que Zanetti lui a fait. Cela est encore plus évident quand on le voit à la Commission sur le PL21 ; il se contente de poser des question fermées, pointues, préparées d'avance et répétées ad nauseam à ceux qui viennent témoigner de leur appui au PL 21. Il n'a pas d'argument parce que quelque part il ne peut pas assumer ses fausses nouvelles convictions.

    • Christian Montmarquette - Abonné 11 mai 2019 14 h 25

      "La concentration de girouettes semble bien établit chez QS.." - Cyril Dionne

      Quand on sait que Cyril Dionne est passé du PQ à la CAQ et donc de souverainiste à fédéraliste en l'espace d'une élection pour se ranger derrière le pouvoir. Si j'étais lui, je me garderais une petite gène avant de traiter les autres de "girouettes".

    • Christian Montmarquette - Abonné 11 mai 2019 17 h 09

      @Carmen Labelle,

      "Je n'ai jamais, pour accéder à un poste de candidate ou de députée potentielle, renié mes convictions.." - Carmen Labelle

      1 ) Zanetti n'a pas "renié ses convictions" mais "changé de position" suite à des échanges et discussions.

      2 ) Vous me faites bien rire avec vos convictions, puisqu'en 2012 lorsque vous vous êtes présentée pour QS, Québec solidaire avait la même position qu'aujourd'hui (aucune interdiction), qui n'est qu'une réaffirmation de la position initiale officielle adoptée au Congrès de 2009.

      Alors, on repassera pour les leçons de convictions.

      Référence :

      "Carmen Labelle, candidate de Québec solidaire dans Huntingdon" - 28 août 2012.

      https://www.coupdoeil.info/2012/08/28/carmen-labelle-candidate-de-quebec-solidaire-dans-huntingdon-sinquiete-des-gaz-de-schiste/

    • Cyril Dionne - Abonné 11 mai 2019 18 h 18

      Cher M. Montmarquette,

      Je suis toujours indépendantiste et du Parti québécois. La CAQ satisfait les besoins des Québécois et ils forment un excellent gouvernement. M. Legault m’impressionne. Qu'est-ce qu'il y a d'autre à part des partis multiculturalistes et fédéralistes comme Québec solidaire et le PLQ? Il n'y aucune autre option à part du Parti québécois et la CAQ.

      Le choix est très facile à faire lorsqu’on voit des islamo-fascistes à la Québec solidaire vociférer leur haine pour les gens ordinaires qu'ils traitent d'imbéciles parce qu'ils ne sont pas d'accord eux.

      Pour vous M. Montmarquette, c'est misère à la puissance du googolplex (c’est 10 suivis des 100 zéros pour les non-initiés). Vous êtes endoctriné et pas à peu près.

    • Christian Braen - Abonné 12 mai 2019 01 h 43

      @ Christian Montmarquette

      « Y'a rien que les fous qui ne changent pas d'idée. »

      Est-ce à dire que vous-même, enfin...

    • Pierre Grandchamp - Abonné 12 mai 2019 07 h 31

      Parlant de confusion. L'épouse de Khadir va se présenter pour le NPD, en octobre; soit le parti fédéraliste le plus centralisateur. Je me souviens que, lors d'une élection partielle, l'adjoint(e) politique d'un(e) député(e) NDP s'était présenté(e) sous la bannière QS.

    • Christian Montmarquette - Abonné 12 mai 2019 07 h 39

      "Qu'est-ce qu'il y a d'autre à part des partis multiculturalistes et fédéralistes comme Québec solidaire" - Cyril Dionne

      Je pense qu'il n'y a rien de pire que l'incitation à la haine et les menteurs en politique.

      QS n'est ni fasciste, ni fédéraliste et ne défend même pas le multiculturalisme.

      Vos propos partisans et votre soutien à un parti provicialiste vous retire toute crédibilité.

    • Richard Maltais Desjardins - Abonné 12 mai 2019 09 h 05

      Monsieur Grandchamp. que la candidature NPD de l'épouse d'Amir vous laisse perplexe n'est pas à votre honneur.

    • Christian Montmarquette - Abonné 12 mai 2019 09 h 32

      .

      "Est-ce à dire que vous-même, enfin..." - Christian Braen

      Si je comprends bien, vous essayez de me traiter de fou en public.

      Mais ça ne m'étonne pas.

      Quand on a pas d'argument, on insulte.

      Vous ne savez d'ailleurs strictement rien de mes changements de positions au cours de mes 20 ans d'activités politiques..

    • Christian Montmarquette - Abonné 12 mai 2019 09 h 40

      @Pierre Grandchamp,

      "L'épouse de Khadir va se présenter pour le NPD" - Pierre Grandchamp

      Depuis quand une épouse doit-elle voter comme son mari ?

      - Vivez-vous dans le patriarcat Québécois d'il y a 60 ans?

      Amir a été candidat du Bloc dans Outremont en 2000.

      Et l'ex-ministre Daniel Breton péquiste candidat du NPD dans Jeanne-le-Be en 2008.

      - Est-ce que le PQ serait fédéraliste pour autant?

      "En 2008, Daniel Breton a été candidat pour le NPD dans Jeanne-le-Ber. Il avait mordu la poussière aux mains du bloquiste Thierry St-Cyr." - Le Devoir

      https://www.ledevoir.com/photos/galeries-photos/le-pq-recrute-daniel-breton

    • Carmen Labelle - Abonnée 12 mai 2019 14 h 23

      @Christian Montmarquette
      Mais diable qu'ont à voir ma position sur les gaz de schistes et ma position sur les signes religieux? Vous ne savez plus quoi dire et dites n'importe quoi.
      Ce qu'a voté QS en 2009 c'Était Bouchard-Taylor! Arrêtez de répandre des faussetés.
      Et puis j'ai refusé net de défendre cette position de QS même pendant les campagnes électorales; c'était bien entendu avec mon association et ses membres dont presque la moitié étaot de mon avis sur les signes religieux.. C'eat ça être honnête vec soi-même et les électeurs, contrairement à QS qui a fait ca,pagne avec une position Bouchard-Taylor pour quelques mois après dévoiler une autre position qui s'est fait jour à force de manigances, d'intimidation et des prosélytisme

    • Richard Maltais Desjardins - Abonné 12 mai 2019 14 h 59

      Madame Labelle :

      « Ce qu'a voté QS en 2009 c'Était Bouchard-Taylor! »<

      7.5.2 Laïcité et port de signes religieux
      C’est l’État qui est laïque, pas les individus. Québec solidaire accepte le port de signes religieux par les
      usagers et les usagères des services offerts par l’État. En ce qui concerne les agents et agentes de l’État,
      ces derniers peuvent en porter pourvu qu’ils ne servent pas d’instrument de prosélytisme et que le fait de
      les porter ne constitue pas en soi une rupture avec leur devoir de réserve. Le port de signes religieux peut
      également être restreint s’ils entravent l’exercice de la fonction ou contreviennent à des normes de sécurité.

    • Christian Montmarquette - Abonné 12 mai 2019 15 h 27

      "Ce qu'a voté QS en 2009 c'Était Bouchard-Taylor! " - Carmen Labelle

      C'est faux. Ce qu'avait adopté QS en 2009 est pratiquement identique à la position actuelle.

      À preuve que la proposition "de compromis" aujourd'hui appelée "compromis Bouchard-Taylor de l'aile parlementaire a été présentée le 9 octobre 2013.

      Référence :

      "Québec solidaire présente sa charte de la laïcité" - Radio-Canada

      Extrait : "Québec solidaire propose par ailleurs que les personnes à la présidence et aux vice-présidences de l'Assemblée nationale s'abstiennent de porter des signes religieux." De plus, le port de signes religieux serait interdit uniquement pour les personnes qui exercent un pouvoir de coercition au nom de l'État, soit les juges, les policiers, les procureurs et les gardiens de prison."

      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/636040/quebec-solidaire-charte-laicite-projet-presentation

    • Carmen Labelle - Abonnée 12 mai 2019 17 h 38

      @Richard Maltais Desjardins
      C'est excatement ce que je dis; cette position «pourvu que les porter ne constitue pas en soi une rupture avec leur devoir de réserve» colle excatement avec Bouchrad-Taylor, comme les porte-paroles de QS l'ont affirmé depuis le dépot du rapport Buchard-Taylor et comme affirmé dans la charte de la laicité déposé par Qs en réaction à la charte du PQ

    • Christian Braen - Abonné 12 mai 2019 21 h 30

      @ Christian Montmarquette

      " Si je comprends bien, vous essayez de me traiter de fou en public."

      Un peu d'humour que diable, vous vous prenez beaucoup trop au sérieux.

    • Richard Maltais Desjardins - Abonné 12 mai 2019 23 h 04

      Le problème avec 7.5.2, c'est que des gens comme vous ont interprété que non seulement il pouvait arriver que le port du signe soit une manière de signifier une rupture avec le devoir de réserve mais que les deux choses étaient liées nécessairement. Or si ça avait été le cas, on ne se serait pas donné la peine de le présenter comme une limite à une permission générale. On en aurait fait la règle. Ce à quoi Amir et Françoise se sont ralliés, c'est à l'idée qu'il était préférable de ne pas avoir à en décider à chaque fois, comme Taylot lui-même l'avait déjà laissé entendre au moment du rapport et comme il l'a clarifié dans un ouvrage avec Maclrure dès 2010. Dans le rapport lui-même, les auteurs reconnaissaient déjà qu'il n'y avait pas possibilité d'établir un lien nécessaire. Vous pouvez bien continuer à tirer le programme, BT et Taylor lui-même quand il avait je suppose toute sa raison vers vous, mais vous vous donnerez raison toute seule avec vos alliés. C'est votre droit de NE PAS souscrire au progamme de QS. Quant à en discréditer les membres et les engagements, vous êtes en bonne compagnie avec plein de monde qui ne se donne pas la peine d'être rigoureux.

    • Richard Maltais Desjardins - Abonné 12 mai 2019 23 h 06

      Et avec monsieur Granchamp, qui répète son copier/coller depuis des semaines en restant parfaitement muet sur les nuances qu'on produit à l'encontre de son coup d'épée dans l'eau.